20/11/2015

Les Nombrils - tome 7 - un bonheur presque parfait

les nombrils, delaf, dubuc, dupuis, humour, 09/2015,les nombrils, delaf, dubuc, dupuis, humour, 09/2015,Scénario : Maryse Dubuc & Delaf

Dessin : Delaf

Éditeur : Dupuis

48 pages

date de sortie : septembre 2015

genre : humour, tous publics

 

En 2004, les Québéquois Marc Delafontaine (Delaf) et Maryse Dubuc donnèrent naissance à cette série humoristique qui raconte la vie de trois adolescentes, unies par une amitié à géométrie variable (elles sont pestes !) : Karine, la grande un peu maigre, trop gentille, dont les deux autres se servent comme faire-valoir, mais qui va beaucoup évoluer et s’affirmer au fil des tomes ; Jenny, la bombe rousse au QI de pétoncle ; Vicky, la bombe brune manipulatrice et prétentieuse.

A l’origine, cela devait être un roman. Mais ce fut une BD initialement destinée au public majoritairement masculin du magazine Safarir, avec ses héroïnes hypersexualisées. Et au bout de six planches, cet univers s'est exporté chez Dupuis où il a finalement conquis un large public, enfants, ados, parents. Je découvre que c'est un succès fou, au point qu’un film avec de vrais acteurs ET un film d’animation sont prévus et devraient sortir en 2016 !

Dans le cadre d’une comédie romantique façon soap-opera pour jeunes à savourer en canapé le soir après les cours / en rentrant du boulot, en grignotant des chips et en buvant du coca, les intrigues, qui tournent principalement autour des jeux de séduction entre adolescents, traitent avec un humour décapant cru, bien dans la ligne outre-atlantique, de thèmes qui préoccupent tout un chacun au niveau de son nombril : l’orientation sexuelle, l’être et le paraître, la loyauté et le mensonge (envers soi ou les autres), mais aussi l’alcoolisme, la drogue, le crime…

J'ai été un peu perturbée au début par la définition de la cible et me suis demandé à qui j’avais à faire : des ados ? des adultes ? Je les ai d’abord situés dans la 1ère saison de Friends, avant de pouvoir, après plusieurs pages, les resituer comme les lycéens qu’ils sont et mettre de côté cette ambigüité qui finit par se faire oublier. Chaque lecteur, selon son âge et ses préoccupations, peut trouver là-dedans de quoi se distraire et réfléchir (toujours au niveau de son nombril, s'entend).

Et pour finir, j’avoue, j’aime assez, et même beaucoup. Il y a de la matière, du texte, un dessin plutôt agréable avec plein de détails, c’est souvent drôle, chaque page-gag indépendante s’inscrit comme le nouvel épisode d’une intrigue qui fait évoluer ses personnages… A défaut de s’y reconnaître on peut en sourire… Oui, vraiment, j’aime bien… ça détend !

Bon sang ! Il me faut les saisons précédentes !

 

a07-3e78901.gif

 

 

Virgule

Commentaires

j'adore l'expression "QI de pétoncle" xD

Écrit par : tigrevolant | 21/11/2015

Répondre à ce commentaire

C'est dans la BD ! ;-)

Écrit par : Virgule | 23/11/2015

Je suis tombée dedans en l'achetant à ma fille de 12 ans. Je l'ai lu du coin de l'oeil en me persuadant que ce serait une daube...et ben pas du tout.
et depuis je suis fan, et j'attendais le dernier album avec impatience...
Quant à ma fille, elle est tombée dessus la semaine dernière (il n'était pas assez bien caché pour tenir jusqu'à Noël).

Écrit par : planante | 25/11/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire