01/12/2015

Lefranc : mission Antarctique

Picture 020.jpgPicture 023.jpgScénario : François Corteggiani

Dessin : Christophe Alvès

Editeur : Casterman

56 pages – cartonné

Sortie : 04 novembre 2015

Science-fiction, Espionnage

 

Présentation de l’éditeur :

La sécurité du monde est une nouvelle fois menacée. Les grandes puissances décident dès lors de mettre provisoirement leurs querelles en suspens. Soviétiques, Américains, Britanniques et Français unissent leurs forces, afin de déjouer les plans machiavéliques fomentés par une poignée de nostalgiques du IIIe Reich. Et qui mieux que Guy Lefranc est capable de leur porter l’estocade en infiltrant une base secrète aménagée dès les années 1930 en Nouvelle-Souabe. Pour atteindre cette région du continent Antarctique, au climat particulièrement hostile, le reporter prend la place d’un pilote nazi émérite chargé de finaliser les essais du Haunebu, une soucoupe volante aux performances exceptionnelles. Un jeu dangereux qui risque bien d’être mis en péril par le plus fidèle ennemi de Guy Lefranc, allié de circonstance dans cette grande aventure, mais dont les véritables intentions sont troubles.


lefranc,mission antarctique,cortegianni,alves,casterman,aventure,science-fiction,espionnage,04 novembre 2015Mission Antarctique renoue avec le grand récit d’aventure teinté de science-fiction qui a fait le succès de la série Lefranc dès ses débuts, en 1952, avec La Grande menace. Le célèbre journaliste du Globe retrouve le major Cunningham, croisé dans Londres en péril, ainsi que le général von Graf, laissé pour mort dans Le Maître de l’atome. Pour sauver le monde libre, il va également devoir malgré lui faire alliance avec son ennemi de toujours, Axel Borg, venu en Nouvelle-Souabe pour s’emparer de quelques-unes des oeuvres d’art volées par les Nazis durant la Seconde Guerre mondiale, et entreposées dans cette base secrète dans l’attente vaine de la renaissance du IIIe Reich. Dans une atmosphère rétrofuturiste, qui fait autant référence aux thématiques chères à H. P. Lovecraft qu’aux Wunderwaffen imaginées par des savants fanatiques dans une Allemagne nazie d’ores et déjà vaincue, Mission Antarctique se présente comme un grand récit d’espionnage classique, avec ses faux-semblants, ses rebondissements et ses coups d’éclat. Pour son premier essai sur Lefranc, Christophe Alvès livre une copie impeccable, respectant l’esprit graphique de la série tout en lui insufflant une touche de modernité et de fluidité qui rendent la lecture de cet album particulièrement trépidante.

 

 

 

 

Mon avis :

Sur un schéma classique, mélange de recherches historiques et d’élucubrations, le scénario de François Corteggianni jongle habilement avec les codes narratifs de cette série culte tout en rendant un bel hommage  aux héros de  l’Ecole de Bruxelles : Hergé, Martin et Jacobs. Pour le lecteur averti, la lecture est tout simplement jubilatoire. Pour les autres, l’occasion de se familiariser avec cet univers est à ne pas manquer.

lefranc,mission antarctique,cortegianni,alves,casterman,aventure,science-fiction,espionnage,04 novembre 2015

Cette 26ème aventure de Lefranc compile absolument tous les ingrédients qui ont fait le succès de cette saga depuis les années 5O. Le casting est complet : Axel Borg, l’ennemi intime, intervient ici sans sa barbe mais toujours avec son élégante mèche blanche, l’inspecteur Renard et Jeanjean apparaissent même furtivement dans quelques cases pour encadrer une cascade d’enlèvements, de poursuites, d’évasions, de mitraillages et  d’explosions. Ce cocktail invraisemblable de guerre froide, de science-fiction, d’aventure, d’espionnage avec un vernis pseudo-historique donne au final un récit très fluide et très agréable à lire.

lefranc,mission antarctique,cortegianni,alves,casterman,aventure,science-fiction,espionnage,04 novembre 2015 

Cette aventure où tout semble vrai, mais tout est faux, selon les propres paroles de François Coteggianni, a pris quatre années de travail aux auteurs. L’énorme recherche de documentation, le souci du réalisme et le soin apporté aux détails techniques rappellent le pointillisme de Jacobs. Le dessinateur, Christophe Alvès, a ainsi reçu un projet très complet de son scénariste : planches découpées, pré-dessinées et coloriées. Mais sans son talent époustouflant, l’album n’aurait pas atteint cette quasi-perfection. C’est que son dessin a un côté magique comme si Hergé, Jacobs et Martin s’étaient réincarnés dans sa plume. Sa ligne est claire, voire limpide et c’est un régal de détailler chaque case. Un exemple ci-dessous, un magnifique hommage à Hergé à la page 19. Vous vous rappelez ? Non ? L’enlèvement de Tintin à Haïfa dans Au pays de l’or noir. Mais oui, bien sûr.

lefranc,mission antarctique,cortegianni,alves,casterman,aventure,science-fiction,espionnage,04 novembre 2015

Un autre exemple de référence, citation, mise en abîme ci-après. Vous la voyez ? Hé oui, dans cette librairie de Prague où on ne vend que des livres rares, c’est l’album de ses propres aventures, La grande menace, que Lefranc tient dans ses mains.

lefranc,mission antarctique,cortegianni,alves,casterman,aventure,science-fiction,espionnage,04 novembre 2015 

Plus jacobsien encore comme référence cette vue de la forteresse d’Orlik, cette petite ville de Bohême qui existe vraiment. Ou encore ce qui suit, un superbe travail hergéenmartinien, sur les silhouettes et les ombres.

lefranc,mission antarctique,cortegianni,alves,casterman,aventure,science-fiction,espionnage,04 novembre 2015

Un scénario inspiré, un dessin troublant de précision, un respect total des codes martiniens, un album vintage qui a sa place aux côtés des grands classiques du genre. Vous l'aurez compris, je pense qu'on tient là un objet qui réjouira les plus puristes des amateurs du genre et une splendide entrée en matière pour les lecteurs de la jeune génération. Du plaisir à l'état pur.

 

     Dessin 

     Scénario  

     Moyenne

 

Le site internet des Editions Casterman : ICI

Le site internet de Christophe Alvès : ICI 

 

Cette chronique doit beaucoup à l'agréable entrevue que j'ai pu avoir avec François Corteggianni et Christophe Alvès dans les locaux des éditions Casterman le vendredi 06 novembre 2015. Encore bravo les artistes.

Skippy 

 

 

Commentaires

Que de belles références !!!

Écrit par : samba | 01/12/2015

Répondre à ce commentaire

Belle chronique qui rend hommage aux auteurs ... Je me laisserais presque tenté de lire cet album, bien que je ne sois pas fan de ce type de BD "à l'ancienne" ... S'il y a un domaine où ce n'était pas mieux avant, c'est bien la BD !
Dommage aussi qu'on ne puisse voir les images en grand en cliquant dessus ! ;-)

Écrit par : Dgege | 05/12/2015

Répondre à ce commentaire

les premiers Lefranc et Alix, c'est vrai que c'est peu duraille à lire maintenant, mais il faut reconnaitre que c'était des chefs-d’œuvre de BD d'aventure avec des scénar en béton.

Écrit par : loubrun | 06/12/2015

C'est vrai qu'il y avait probablement de bons scénar (comme aujourd'hui) mais c'est le parti pris de reprendre la lourdeur narrative redondante qui me rebute !... un peu comme si le cinéma proposait des scènes d'action colorisées avec un décor qui tourne et un chauffeur qui bouge le volant ! ☺ ... il faut vivre avec son temps !

Écrit par : dgege | 07/12/2015

Écrire un commentaire