01/12/2015

La complainte des landes perdues : Les sorcières T1

la complainte des landes perdues, sorcières tome 9.jpgcomplainte.jpgDessinatrice : Béatrice Tillier.
Scénariste : Jean Dufaux
Editeur : Dargaud.
Sortie : 30 octobre 2015.
Genre : Héroic-fantasy

 

 

 


Résumé
Dans ce troisième cycle, très justement intitulé « Sorcières », la forêt cache une demeure fantomatique, une forteresse émerge du bord de la mer, et le décor est planté pour assister à une terrible course au trône. Tandis que, dans l'ombre, s'affrontent les sorcières, à coups d'amulette maléfique, de magie noire ou blanche...
« Mais le silence est mère de toutes les interprétations »
Mon avis.
C’est toujours un plaisir de retrouver dame Tillier (le bois des vierges) au dessin d’autant plus qu’elle reprend le flambeau d’illustres dessinateurs tel que Rosinski ou Delaby pour ce nouveau cycle intitulé les sorcières qui, chronologiquement, se passe avant les 2 premiers cycles.
Des sorcières qui s’amusent avec les destins des hommes. Les luttes pour le pouvoir font inévitablement penser à Game of Thrones. Vu l’aura qu’a cette série, c’est loin d’être une critique, c’est même la confirmation d’une lecture passionnante et envoûtante.
Dans ce premier tome, on fait la connaissance des principaux protagonistes. On rentre très vite dans l’histoire grâce au talent de conteur de sieur Dufaux. Autre atout, vous pouvez même lire ce titre sans rien connaitre des cycles précédents.
Rrrrrrrrrrrrrrrrrr , que je suis mauvais pour cette chronique !!!! Punaise, je dois recommencer 4 ou 5 fois une phrase pour en être moyennement satisfait.
Une fois arrivé au terme de votre lecture, vous n’aurez qu’une seule envie, connaitre la suite.
Ce qui m’a marqué cette fois-ci avec le trait de dame Tillier, c’est la diversité des visages et des physionomies des personnages. L’air de rien, c’est loin d’être évident à réaliser (demandez à Delitte par exemple).
Initialement, j’avais lu cet album via des PDF et j’avais été déçu par la colorisation. Heureusement que la version papier rend nettement mieux sa colorisation « à l’ancienne ». Il faut avouer que le vert n’est pas une couleur évidente surtout dans un univers gris caractéristique des landes.
Voilà, au final que du bon et vivement la suite !
a08-3e78906.gifScénario 

a09-3e78912.gifDessin 

 a08-3e78906.gifglobal.

Samba.

Couv_262762.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Commentaires

Belle couvertures et beaux dessins

Écrit par : tigrevolant | 02/12/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire