02/12/2015

What a wonderful world !

2678968760.jpgzep.jpgAuteur : Zep.

Editeur : Delcourt.

Sortie : 21 octobre 2015.

175 pages.

Genre : Humour.

 Résumé :

Après Happy Sex et Happy Parents, Zep nous livre une nouvelle salve d'humour décapant! Au fil d'un journal de bord quotidien (publié initialement sur le site lemonde.fr), il traite de sujets intimes ou universels comme «pourquoi je me suis rasé la barbe», «le djihadisme amateur» ou «la sexualité compliquée des super-héros». Sous l'acuité du regard zeppien, le monde est une scène... de comédie!


Mon avis :

Voici un rassemblement, un regroupement des dessins publiés par l'auteur de Titeuf sur son blog zepworld.blog.lemonde.fr (si vous voulez vous faire une idée de cette ouvrage, impossible de vous donner meilleur conseil que de cliquer sur ce lien). De la cour de récréation étant le théâtre d'un mélange de situations et de réflexions hilarantes, on passe à une vision de l'actualité hilarante à certaines heures, bien sûr, mais aussi tournée à l'ironie, l'illusion, l'imaginaire... et avec beaucoup de naïveté!

Donc, un livre à déconseiller aux journalistes mais surtout, aux sociologues et aux philosophes! Même si l'auteur a, comme tout le monde, le droit de rêver, ses opinions sur les événements actuels, aussi bien politiques que sociaux frôlent l'âge de l'enfance. S'en suivent des images à caractère pornographique. Ce qui fait que d'autres types de publics sont encore à avertir : les enfants (bien évidemment) ainsi que ceux et celles dont la conscience est loin d'être marquée au fer rouge.

C'est dommage parce que, dès les premières bulles, on éclate de rire. Ensuite, ça part dans tout les sens. Même si le talent de l'auteur suisse est toujours aussi palpable, il est souvent gâché. Malgré ça, en plus d'être l'anti-héro de ses planches, il a au moins le mérite d'y introduire - sans "souillure" - sa famille. Lorsqu'il est question de sa femme, on reconnait bien là l'épouse qui fait redescendre sur terre un mari dont l'imagination peut faire perdre toutes notions de réalisme. Quant à ses enfants, fiers de leurs absurdités (rire), ils nous sont très familiers.

Enfin, le dernier aspect de cet album qui ne m'a pas échappé, c'est la nostalgie du personnage. Cette volonté de retrouver des sensations du passé qui, inévitablement, finit par s'écrouler dans un humour ironique causé par le retour à la réalité. Nul doute que l'auteur ait tenté de nous faire rire et de nous émouvoir à la fois. Ce qui, pour ma part, n'est pas totalement réussi nonobstant le potentiel de Zep. 175 pages, c'est trop long pour ce genre de bd. Alors les meilleurs dessins de l'auteur? Je ne pense pas. Car ils peuvent égayer les coeurs ou les rendre froid.


a06-3e788fc.gifGénéral 

 

zep 1.JPG

Mister Med.

Commentaires

Je me demande si Medhi n'a pas un peu trop intellectualisé sa chronique .J'ai pris cette BD comme un instantané , d'un regard d'une génération sur notre société avec un Zep pour le moment très tourné vers le sexe ;-))).

Écrit par : samba | 02/12/2015

Répondre à ce commentaire

Je le reconnais : ton point de vue sur cette BD est très juste même si je trouve, perso, que Zep a toujours été tourné vers le sex XD. En tout cas, ma chronique révèle le ressenti que j'ai eu par rapport à cette BD qui, finalement, ne peut pas se classer uniquement dans la catégorie humour. Une chose est sûr : Zep, ce n'est plus pour moi. Hormis ça, merci beaucoup pour ton avis bienveillant, constructif et de qualité. Je m'efforcerai toujours d'en tenir compte :->.

Écrit par : Mister Med | 02/12/2015

Pas de soucis Medhi, c'est bien de pouvoir partager notre ressenti.C'est un peu le but de ces chroniques.

Écrit par : samba | 02/12/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire