11/12/2015

Alix Senator tome 4

Picture 044.jpgPicture 045.jpgLes démons de Sparte

Scénario : Valérie Mangin

Dessin : Thierry Démarez

Editeur : Casterman

48 pages – cartonné

Sortie : 25 novembre 2015

Aventure historique

Présentation de l’éditeur :

L’empereur Auguste veut rassembler tous les livres sibyllins dans le temple d’Apollon Palatin, à Rome. Mais son envoyé à Delphes, en Grèce, est attaqué et tué lors d’une confrontation avec ceux qui semblent être des hoplites spartiates. Son précieux chargement s’est, quant à lui, volatilisé. Chargé de retrouver le trésor et de punir les coupables, le sénateur Alix Graccus mène l’enquête, accompagné par Titus et Khephren. Dans le même temps, son ancien protégé, Héraklion, qui vit désormais sur la terre de ses ancêtres, tente de le convaincre que la cité de Sparte n’a pas commandité ce crime.


Picture 042.jpgComme pour faire écho à Par-delà le Styx, ce quatrième album de la série dérivée Alix Senator – qui inaugure également un nouveau cycle – évoque lui aussi avec insistance l’un des récits légendaires du célèbre héros gallo-romain : Le Dernier Spartiate. Les rebelles grecs, si tant est qu’ils existent, y ont toutefois perdu de leur superbe, comparés aux bâtisseurs de l’imposante citadelle de la reine Adréa.
Ils ressemblent plus à une bande de brigands qu’aux 300 braves du roi Léonidas qui ont combattu les Perses aux Thermopyles, et auxquels ils entendent pourtant se comparer. Il faut dire que la Grèce n’est plus que l’ombre d’elle-même. Alix traverse des zones dévastées par les guerres civiles successives qui ont fait de cette province romaine un champ de bataille commode pour des généraux en quête de gloire. Une situation dramatique, qui fait même dire à Héraklion que « la vraie Grèce n’existe plus : elle a disparu pour toujours ». Visiblement devenu plus raisonnable avec l’âge, le fils d’Héraklios et d’Adréa est à l’image de sa ville : rangé du côté du plus fort, Rome, même si une haine tenace l’anime encore ; et certainement à jamais. Une région, deux époques. La Grèce sert de décor au premier véritable pont narratif entre les séries Alix et Alix Senator, dont les intrigues se complètent naturellement en enrichissant de brillante manière l’univers de la plus célèbre saga de Jacques Martin.

 

 

 

Notre avis : 

La série Alix Senator continue sur sa lancée. Avec ce quatrième tome, un nouveau cycle commence. L’album est préfacé par Numa Sadoul, écrivain spécialiste de la bande-dessinée, qui a servi de modèle à un des protagonistes de l’histoire, un certain … Numa Sadulus, dont on voit le magnifique crâne chauve ci-après.

Picture 046.jpg

Le scénario de Valérie Mangin, spécialiste des langues et des cultures grecques et latines, s’affirme par sa clarté et sa précision. Le contexte historique, celle d’une Grèce ruinée en pleine crise économique et sociale, est habilement exploité pour construire un récit crédible qui exploite les zones d’ombre du règne d’Auguste.

Picture 041.jpg

Valérie Mangin a découvert la série Alix avec Le dieu sauvage, elle est restée très impressionnée par les scènes de l’armée légionnaires morts, dressés et liés à des pieux. La référence à cet épisode de la saga est bien visible planche 28 : le kouros du musée de Delphes fait le modèle parfait pour cette étrange statue. 

Picture 048.jpg

Soin et précision sont les adjectifs qui viennent immédiatement à l’esprit pour qualifier le dessin de Thierry Démarez. Sous la direction artistique de Denis Bajram, la série évolue dans un style plus réaliste, moins ligne claire, ce qui en renforce la maturité. 

Picture 047.jpg

En conclusion, ce quatrième opus vient confirmer l’excellente qualité du projet et se montre à la hauteur des meilleurs albums d’Alix. 

Picture 043.jpg

A noter. Une version "Premium" avec une couverture alternative, un cahier supplémentaire de 8 pages titré "La Grèce - Une province détruite" et un dos toilé, limitée à 6 000 exemplaires éclaire le contexte. L’amateur de précisions historiques sera comblé : un siècle d’Auguste dépoussiéré de ses clichés. Sur ce sujet, la visite du site internet www. alixsenator.com est incontournable.

 

   a08-3e78906.gif  Dessin 

 

  a08-3e78906.gif  Scénario 

 

  a08-3e78906.gif  Moyenne

 

Le site internet des Editions Casterman : ICI

 

Cette chronique a été rédigée suite à une sympathique rencontre avec Valérie Mangin dans les locaux des Editions Casterman le jeudi 09 décembre 2015.

Ave.

 

Capitol et Skippy

 

 

Commentaires

cette nouvelle naissance d'Alix est tjs de tres bonne facture

Écrit par : tigrevolant | 12/12/2015

Répondre à ce commentaire

Parce que toi, quand t'achètes une BD t'es toujours content de la facture ? ^-^

Écrit par : dgege | 12/12/2015

Écrire un commentaire