14/12/2015

La gloire de mon père

Picture 051.jpgPicture 049.jpgD’après l’oeuvre de Marcel Pagnol

Scénario : Serge Scotto et eric Stoffel

Dessin : Morgann Tanco

Editeur : Bamboo

Collection : Grand Angle

Sortie : 04 novembre 2015

Récit de vie autobiographique

Présentation de l’éditeur : 

« L’âge de mon père, c’était vingt-cinq ans de plus que moi et ça n’a jamais changé. L’âge d’Augustine, c’était le mien parce que ma mère, c’était moi… »

Les vacances d’été dans la garrigue sont une révélation pour le jeune Marcel Pagnol et son petit frère, qui tombent amoureux des collines, de sa végétation sauvage, de ses massifs de roche : Garlaban … Scènes truculentes de vie, humour et souvenirs nostalgiques, le sens inné de Pagnol de la mise en situation, son goût de la farce émaillent ce récit chaleureux, dont le charme se partage entre les décors et la saveur ciselée des dialogues.

la gloire de mon père,marcel pagnol,scotto,stoffel,tanco,bamboo,grand angle,récit autobiographique,novembre 2015

"Les mots qui ont un son noble contiennent toujours de belles images"

Première partie des Souvenirs d’enfance, écrits sur le tard (en 1957, Marcel Pagnol a 62 ans), La Gloire de mon père est une de ses rares œuvres qu’il n’a pas portée lui-même à l’écran.

Dans cet ouvrage, il raconte ses origines et celles de sa famille : la nomination de son père Joseph, instituteur à Marseille, la rencontre de tante Rose avec l’oncle Jules, puis le voyage et les vacances d’été dans la maison de campagne louée dans la Garrigue, la Bastide Neuve, près d’Aubagne.

Ces vacances sont une révélation pour le jeune Marcel qui tombe amoureux de la végétation sauvage du Garlaban et découvre le bonheur des escapades dans les collines avec son copain Lili des Bellons.

Viendra ensuite la mythique chasse à la Bartavelle, la perdrix royale, le fin du fin du gibier … qui fera la « gloire » de son père …

Scènes truculentes de vie, d’humour et de souvenirs nostalgiques … Avec La Gloire de mon père, c’est un Pagnol au sommet de son art qui nous replonge dans une enfance heureuse et inondée de soleil … avec une magie toujours intacte.

 

Mon avis : 

Tout d’abord je tiens à saluer l’initiative de l’éditeur qui, à l'occasion du 120ème anniversaire de la naissance de Marcel Pagnol, se lance dans l’adaptation en BD de l’intégralité des écrits de l’enfant d’Aubagne dans une collection fidèle à son auteur. Par les temps qui courent, une telle audace mérite le respect.

la gloire de mon père,marcel pagnol,scotto,stoffel,tanco,bamboo,grand angle,récit autobiographique,novembre 2015

 

Ensuite, le duo Serge Scotto et Eric Stoffel au scénario signe ici sa deuxième production  en s’attaquant à l’un des chefs d’œuvre de la littérature française hyper connu, hyper lu, grâce au cinéma d’ Yves Robert et grâce aux programmes de lectures scolaires. Le défi est donc de taille. Et on peut dire que le résultat est très respectueux du récit original avec un sens affiné de l’utilisation des décors et un découpage chronologique audacieux. Les deux compères, qui apparaissent d’ailleurs dans la première case de la page 86, ont parfaitement intégré les codes cinématographiques de l’écriture pagnolienne. Champ, contrechamp, plan général, gros plan, plongée, contre-plongée, séquence, montage, la BD utilise le même langage que le cinéma.

la gloire de mon père,marcel pagnol,scotto,stoffel,tanco,bamboo,grand angle,récit autobiographique,novembre 2015

Enfin, le dessin semi-réaliste de Morgann Tanco et les couleurs lumineuses de Sandrine Cordurié s’accordent parfaitement. Regardez la planche qui suit , ce décor qui fait penser à un  western, cadre parfait qui pour le petit Marcel devait lui donner un sentiment d'aventure.

la gloire de mon père,marcel pagnol,scotto,stoffel,tanco,bamboo,grand angle,récit autobiographique,novembre 2015

 

Adapter une grande œuvre classique n’est jamais simple, mais c’est la possibilité de prolonger le travail d’un écrivain qui n’avait pas peur de l’adaptation puisqu’il a porté lui-même plusieurs de ses textes à l’écran. L’ambition de donner une nouvelle jeunesse en BD aux personnages de Pagnol va, je l’espère, ravir les nostalgiques et entraîner de nouvelles générations de lecteurs vers la découverte d’un univers savoureux.

 

   a08-3e78906.gif  Dessin 

 

  a08-3e78906.gif  Scénario 

 

  a08-3e78906.gif  Moyenne

 

Le site internet des Editions Bamboo : ICI

 

Skippy

Commentaires

On sent la fibre "pédagogique"de Skippy dans cette chronique :-).

Écrit par : samba | 14/12/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire