15/12/2015

Greenwich Village T1 : Love is in the air.

greenwich village.jpggreenwich.jpgDessinateur : Antonio Lapone.
Scénariste : Gihef.

Editeur : Kennes

Sortie : septembre 2015.

Genre : aventures.

C’était au temps où New York "new-yorkait"
Printemps 1960. Norman Oaks est chroniqueur à la pige pour un journal new-yorkais. Il vit seul mais heureux dans son appartement de Greenwich Village. Sa quiétude est troublée par la jolie Bebe Newman, une hôtesse de l’air particulièrement bruyante qui s’installe un étage au-dessus du sien. Elle aime faire la nouba jusqu’au petit matin ; il aime se coucher et se lever à heures fixes. Elle ne jure que par la modernité ; il préfère la tradition. Bref, tout les oppose. Et pourtant, pour décourager un ex aussi collant que peu recommandable, Bebe convainc Norman de se faire passer pour son compagnon et de partager avec lui le même appartement. Une cohabitation qui s’annonce explosive!
Mon avis.
J’ai toujours eu un faible pour le dessin d’Antonio Lapone et son style graphique si particulier (que certains appellent « ligne claire » mais que j’appellerais plutôt «  style expo 58 ») . On aime ou on n’aime pas .Antonio est un illustrateur italien marié à une belge et il vit entre Namur et Huy. Il se distingue par son style graphique et participe à de nombreuses expositions dans des galeries connues à Bruxelles, Paris et Londres…
Ses albums sont un complément à son travail. Greenwich Village c’est le prototype même de cet environnement de travail qui m’a franchement plu. Reste à voir si le lecteur « lambda » accrochera à ce style si singulier.
Pour ma part, j’apprécie ce style car il est peu fréquent et difficilement imitable.
Ajoutez-y un scénariste qui commence à faire parler de lui, Gihef et une coloriste de talent Anne-Claire Thibaut-Jouvray, vous voyez directement que cet album a des atouts pour se faire remarquer en cette fin d’année 2015 chez l’éditeur Kennes, un éditeur ambitieux.

L’histoire racontée dans ce tome 1 se suffit déjà à elle-même.
A mettre sous l’arbre de Noel.

a07-3e78901.gifScénario 

a09-3e78912.gifDessin 

a08-3e78906.gif global.


Pour rappel, l’interview d’Antonio Lapone dans la rubrique interview de SambaBD .

Capitol.

green.JPG


Inscrivez-vous à la newsletter.

Commentaires

Bien trouver le "style expo 58" !!!!

Écrit par : tigrevolant | 15/12/2015

Répondre à ce commentaire

Une comédie romantique à l'américaine pleine d'humour mais aussi un peu prévisible.

Écrit par : samba | 15/12/2015

Répondre à ce commentaire

Une très sympathique comédie romantique des plus légère, pétillante et assez drôle ! Pas de prise de tête dans cette histoire effectivement prévisible, mais le ton est tellement frais qu'on passe franchement un bon moment. ça pourrait être une petite comédie de Woody Allen.
Quant au dessin, ce fameux style atome ne plaira sûrement pas à tout le monde. Il mérite pourtant le détour et qu'on s'y attarde. C'est bourré de détails et de références aux années 60 et au consumérisme qui les caractérise. Pop art, art moderne, rock'n roll, marques et émergence de la société de consommation, tout est explicitement décrit dans le dessin de Lapone.
La mise en couleur d'Anne-Claire Thibaut-Jouvray rend le dessin plus accessible et plus lisible que dans Adam Clarks, le précédent ouvrage d'Antonio Lapone où le style atome était beaucoup plus prononcé.
Un bon 4/5 pour cet album sans grande prétention, mais très sympa à lire.

Écrit par : Loubrun | 21/12/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire