16/12/2015

Le courant d'art

Picture 059.jpgPicture 058.jpgScénariste, illustrateur et coloriste :  Bezian Frédéric

Editeur : Soleil

Série : Le courant d’art

Collection : Noctambule

54 pages - cartonné

Date de parution : 23 septembre 2015 

Historique - artistique

 Résumé – présentation de l’éditeur :

Le Courant d’Art de Frédéric Bezian, une union sublime entre l’art et la bande dessinée. 

Aux prémices de ce projet, un livre The Elements of Euclid par Oliver Byrne, mathématicien du XIXe siècle qui entreprit d’illustrer la géométrie d’Euclide avec des formes géométriques : des ronds, des triangles, des carrés... rouges, jaunes, bleus... Une théorie évoque la possibilité que Mondrian aurait pu s’en inspirer.

Ainsi, Le Courant d’Art raconte – au gré de spectaculaires envolées graphiques – De Byrne à Mondrian et De Mondrian à Byrne. Un livre accordéon qui se lit d’un côté puis de l’autre et inversement, un mariage sublime entre l’art et la bande dessinée.

Picture 060.jpg

Prélude de Bezian – De Byrne à Mondrian

Imaginons : vous découvrez dans un grenier un livre dont il ne reste que les illustrations en couleurs et les extraits qui les accompagnent.

Sa lecture parcellaire vous laisse deviner l’histoire presque authentique d’Olivier Byrne, mathématicien irlandais du XIXème siècle, d’un rêve prémonitoire, d’une rivalité amoureuse, du noir, du blanc et des trois couleurs fondamentales …

Picture 062.jpg

Prélude de Bezian – De Mondrian à Byrne

Imaginons : vous découvrez dans un grenier un livre dont il ne reste que les illustrations en couleurs et les extraits qui les accompagnent.

Sa lecture parcellaire vous laisse deviner l’histoire de Piet Mondrian, peintre néerlandais du XXème siècle, d’un rêve prémonitoire, d’une rivalité amoureuse, du noir, du blanc et des trois couleurs fondamentales …

 

Mon avis :

Le scénario est basé sur une démonstration artistique mise en cases et en planches de façon audacieuse, voire originale. La mise en évidence de la vie et la carrière de deux hommes célèbres, chacun dans sa discipline, l’évocation du Bauhaus et l’évocation de ses liens avec l’histoire de la BD, se matérialise sous forme de bande au sens propre puisqu'il s'agit d'un leporello, un livre accordéon. Le lecteur est ainsi invité à déplier Le Courant d’art, d’un côté puis de l’autre, et à parcourir une dizaine de scènes, autant de tableaux, pour chacun d’eux.

Picture 063.jpg

 Au niveau du dessin, les traits appuyés, anguleux  frisent avec l’illustration, la fresque ou même le tableau. Les aplats bleus rouges et jaunes aux accents modernistes apportent suffisamment d’émotion pour que cette histoire d’êtres torturés et amoureux. 

Picture 064.jpg

Objet curieux et inclassable, ni livre d’art ni BD, à la fois livre d’art et BD, authentique performance formelle pour bibliophiles, Le courant d’art est une superbe évocation de l’histoire de la géométrie, de la peinture, de l’architecture et de la BD. Devant autant de maestria, le lecteur est subjugué jusqu’à la fascination et poussé à approfondir ses connaissances des différents sujets évoqués.

 

     Dessin  

     Scénario   

     Moyenne

 

Le site internet des Editions Soleil : ICI

 

J'ai rédigé cette chronique assis sur une sculpture monochrome rouge en feuille d'acier dépliée en forme de Z, hommage personnel à la  chaise dite Z, de l'architecte Gerrit Rietveld, inspirée des toiles de Mondrian et emblème du mouvement De Stijl. Toute mon admiration va à ces maîtres déjà anciens et à Bezian qui les fait ici revivre, nous incite à les (re)découvrir.

 

Skippy 

 

Commentaires

Une sérigraphie (de Mondrian à Byrne) tirée du superbe livre Courant d’Art vient de paraître en janvier 2016 pour les éditions Christian Collin.
Elle est imprimée manuellement dans l’atelier Dezzig en 5 couleurs et 7 passages sur papier Fedrigoni 300 g au format 70 x 50 cm. Édition limitée de 99 ex.

Pour en savoir plus : http://www.dezzig.com/serigraphie-de-frederic-bezian-un-hommage-a-mondrian

Écrit par : Zig | 18/02/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire