22/12/2015

Lanfeust Odyssey T7 : la Méphitique Armada

Couv_258183.jpgPlancheS_22244.jpgScénariste : Christophe Arleston

Dessinateur : Didier Tarquin

Éditeur : Soleil

48 pages

Sortie le 18 novembre 2015

Genre : Heroic Fantasy

 

Avis de l'éditeur :

Lanfeust et ses quatre épouses peuvent enfin donner au Magohamoth l’épice qui va régénérer l’animal de magie. Mais ils sont rejoints par Lylth, la dévoreuse de mondes, qui traque toujours
la bête fabuleuse à bord d’une armada où elle a fait embarquer tous les habitants d’Eckmül. Parmi eux, Hébus le troll et quelques sages du conservatoire, qui sont les seuls à ne pas être hypnotisés par la déesse. Lanfeust, déguisé, va rejoindre Hébus mais c’est au milieu d’un mystérieux continent d’algues et de ses habitants que va se dénouer cet épisode…

 

Mon avis :

Véritable icône incarnée, le monde de Lanfeust domine depuis deux décennies les éditions Soleil. Les ventes autour du mythe ont dépassé de loin les attentes initiales des auteurs et de l'éditeur. Mais qu'en est-il en 2015, après plusieurs cycles, d’innombrables personnages secondaires, et des aventures qui n'en finissent pas d'évoluer et de surprendre? Quel engouement peuvent encore trouver les fans de la première heure, et surtout comment inoculer un désir ardent aux néophytes, de s'intéresser de prêt à ce monstre sacré qu'est l'univers de Lanfeust?!

 

 On ne présente forcément plus le duo Arleston - Tarquin, qui a eux seuls ont réussi à engendrer une foule de descendants, issus du vaste catalogue de chez Soleil. Le 1er a été journaliste, rédacteur publicitaire, avant de se tourner vers les années 80 vers le scénario de BD.On lui doit entre autres, Léo Loden, Les Maîtres Cartographes, Les Feux d'Askel, mais la véritable aventure démarre officiellement en 1994 grâce à Lanfeust de Troy, aux commandes avec Tarquin, qui s'illustre brillamment au dessin. Le succès ne se fait point attendre, et la série devient LA référence en domaine de Fantasy. Suite à cette réussite sans nom, de nombreuses quêtes d'heroic-fantasy verront le jour, classées dans un genre particulier, chacune propres à elles. On notera comme titres phares: les naufragés d'Ythaq - les Conquérants de Troy - la Geste des Chevaliers Dragons, et tant d'autres titres, certains d'une grande richesse, d'autres de pâles copies.

Ce que l'on peut énoncer à l'heure actuelle sur cet univers ambitieux, se note notamment par un contexte, laissant place à une imagination débordante à l'excès : des protagonistes qui se démarquent non seulement de par leur apparence mais également par leur structure de la personnalité; des couleurs d'une brillance mises en relief, comparables aux nuances de palettes que l'on peut retrouver parmi les premiers tomes d'Aquablue; des monstres fantasques, certains accueillants, d'autres repoussants; des héroïnes sexy, qui ne basculent jamais vers le vulgaire, mais qui tendent à divertir notre imagination. Sachant que Lanfeust est lu par différentes générations de lecteurs, la violence et l’exotisme sont millimétrés, laissant davantage de place à de l'action percutante et de l'humour potache et blagueur.

Cet opus s'oriente vers le duel entre deux monstres : le Magoamoth et Lyth, cette étrange créature issue des étoiles, qui désire introduire sur Troy, d'autres de son espèce. Ce 7ème tome se clôture de manière à prédire une suite toute alléchante. A la lecture, vous découvrirez avec stupeur le retour d'un personnage clé, qui en ravira plus d'un!

Cette série épique s’illustre comme on le souhaite. De l'action, du dynamisme, de la magie et des héros plus qu'attachants. Un régal pour les yeux!

a07-3e78901.gif

Coq de Combat

PlancheA_258183.jpg

Écrire un commentaire