25/12/2015

Le journal des chats de Junji Ito

 junji ito,le journal des chats,delcourt,humour,chats,manga

Auteur :junji ito,le journal des chats,delcourt,humour,chats,manga Junji Ito
Éditeur : Delcourt
128 pages
Date de sortie : 14 octobre 2015
Genre : Manga humour

 

 

Junji Ito est devenu célèbre grâce à ses mangas d’horreur.
Son titre le plus vendu est pourtant ce manga humoristique, exagération autobiographique de sa relation compliquée avec Yon et Mû, les deux chats qu’il adopte, un peu contraint et forcé par sa bien aimée fiancée.
Le pelage dorsal de Yon figure une tête de mort, semblable au masque de Scream… Et l’animal semble prendre un malin plaisir à terroriser son maître malgré les efforts de ce dernier pour se familiariser avec la gent féline !

 

Mon avis :

J’ai apprécié l’objet livre, au format 15x21, doté d’une épaisse couverture cartonnée aux couleurs et à la texture toutes douces, avec en relief les deux chats dont les yeux dorés brillent presque comme des vrais, et leurs heureuse et malheureux propriétaire.
Au dos, un sentier longe un cours d’eau tout enveloppé d’une végétation vert tendre.
Ce serait bucolique si les deux chats ne vous y fixaient pas d’un regard pénétrant, et si l’on n’y voyait pas Junji se prendre littéralement la tête comme s’il avait croisé le chat de Stephen King revenant du Simetierre…

junji ito,le journal des chats,delcourt,humour,chats,manga

 

« Quand horreur et rire se côtoient… »

Alors, va-t-on s’esclaffer ou frissonner ?
En vérité, je crois, ni tout à fait l’un, ni tout à fait l’autre.


Mais c’est ce qui fait toute l’originalité de cette petite drôlerie. Celle qui flanque le plus la pétoche, c’est la femme de l’auteur, d’abord parce que c’est elle qui introduit les chats dans la maison, et puis parce qu’il lui prête des comportements bizarres et un peu inquiétants, et enfin parce qu’on ne lui voit que le blanc des yeux…
Junji, dans l’histoire, fait figure de grand névrosé avec une phobie démesurée des chats. Il transpire, il sursaute, il hallucine. Sa façon de percevoir le félin comme un reptile ou une limace géante, entre autres visions horrifiques, est amusante, et même assez réaliste ! 

Le côté "gag" tombe en général un peu à plat.

En revanche, les portraits des chats sont une vraie réussite. Leurs frimousses, leurs expressions, leurs postures, leurs attitudes, leurs comportements aussi, car finalement ils ne font rien d’autre qu’être eux-mêmes : des chats attachants, espiègles, parfois un peu sournois.
Ils sont dessinés avec une fidélité qui n’exprime rien tant que toute l’affection et l’admiration que leur porte, en vérité, leur maître, qui avoue avoir appris à les aimer.

 

Les bonus :

Entre chaque chapitre, une question est posée à Maître Ito, sur son art, ou plus personnelle. Une bonne idée mais cette interview, trop superficielle à mon goût, aurait gagné à être développée d’un petit poil.

Cerise sur le gâteau, nous avons les photos des protagonistes à quatre pattes !
Il a vraiment un masque de Scream sur le dos, le dénommé Yon…

Regardez ! C’est bien lui !

 

Yon :

junji ito,le journal des chats,delcourt,humour,chats,manga

 

 

Mû :

junji ito,le journal des chats,delcourt,humour,chats,manga

 

 

Si vous aimez les mangas et/ou les chats (surtout les chats) vous devez avoir celui-ci dans votre bédéthèque.
Vous pouvez aussi l’offrir à quelqu’un qui a peur des chats, pour rigoler… Niark niark niark !

 

a06-3e788fc.gif

 

 

Virgule

Commentaires

ce chat me fout les jetons !

Écrit par : loubrun | 25/12/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire