09/01/2016

Guiby - Tome 1 - Une odeur de soufre

Couv_258559.jpgPlancheS_49395.jpgAuteur : Sampar
Editeur : Kennes
116 pages
Date de sortie : 2015
Genre : jeunesse, humour, aventure

 

 

 

 

sampar,guiby,une odeur de soufre,jeunesse,aventure,humour,monstres,superbébé

"Je m'appelle Guiby, et j'ai trois ans et demi. A cette heure de la nuit, la plupart des gens dorment... Pas moi. J'entends du bruit dans mon placard... Je crois qu'une créature s'y cache."

Une nuit, Guiby estime que trop, c’est trop. L’heure est venue pour lui d’affronter la bête. Quand il ouvre le placard, la surprise est de taille : le monstre est beaucoup plus petit qu’il ne l’avait imaginé. Et aussi plus peureux que les monstres des histoires pour enfants puisque, plutôt que de l’attaquer, il prend la fuite. Sans réfléchir, Guiby se lance à sa poursuite dans les bas-fonds de la ville, dans un monde où mille dangers le guettent, tapis dans l’ombre.

 

Guiby n’a vraiment peur de rien. C’est un superhéros en couche-culotte, dont le costume est constitué non pas de collants mais d’une tétine, d’un chandail rouge à capuche, d’un jean et d’une paire de baskets. Plus les monstres essaient de lui faire peur, plus il est fâché et déterminé à les affronter et les terrasser.

En fait, quand il a peur, c’est pour sa famille ou ses amis, c’est d’ailleurs ce qui le stimule pour mettre les sales bêtes hors d’état de nuire.

Il y aurait pourtant de quoi être plutôt terrorisé, car pour une bd qui s’adresse aux lecteurs dès 8 ans, l’univers mis en scène est plutôt sombre (ben oui, ça se passe la nuit), glauque (dans les boyaux des égouts ou les ruelles mal famées de la ville), et peuplé de créatures hostiles avec griffes acérées, yeux rouges surnuméraires, canines multiples et saillantes, pustules ou tentacules gluants, plus proches du « ça » ou autres cauchemars vivants arachnidéiformes de Stephen King que du Grand Méchant Loup ou de Barbe Bleue.

Mais après tout, qui n’a jamais eu la frousse du monstre caché sous le lit ou dans le placard ?

Et quel meilleur moyen de surmonter ses angoisses que celui de les affronter ?

C’est le but avoué ici, de même qu’on y découvre que des alliances et des amitiés peuvent se créer entre membres de clans pourtant ancestralement opposés.

L’adulte apprécie le traitement humoristique des situations et des personnages secondaires, se remémore avec de nostalgiques frissons ses propres peurs enfantines, sourit en voyant ce nourrisson à tétine, à la mine peu affable, réaliser des exploits dignes d’un superhéros, mais nul doute que les jeunes lecteurs s’identifient à lui et ne s’en formalisent aucunement. Les initiés aux jeux vidéos y retrouveront par ailleurs la dynamique du personnage qui saute les obstacles, parcourt les décors, passe des niveaux et traverse de nouvelles épreuves de plus en plus périlleuses.

sampar,guiby,une odeur de soufre,jeunesse,aventure,humour,monstres,superbébé

 

 

Graphiquement, je trouve que c’est très réussi et très fouillé dans le style glauque.

Il y a une collection d’yeux inédite (ceux du héros, ceux de ses acolytes, ceux des monstres, ceux des personnages… dont on ne voit pas les yeux !!!)
Intéressant, parce que les yeux, ça peut être aussi un gros sujet d’angoisses…

sampar,guiby,une odeur de soufre,jeunesse,aventure,humour,monstres,superbébé

 

Et il y a de très belles pages de villes nocturnes de contes de fées de monstres.

A suivre !

 

 a07-3e78901.gif

 

 Virgule

 

Mais encore...

Les éditions Kennes reprennent à partir de 2015 la série avec deux albums parus à ce jour mais il existe déjà quatre albums outre-manche : en effet Guiby est né au Québec en 2013 dans l’imaginaire de Samuel Parent (Sampar) pour qui c’est la première BD en solo après une longue carrière d’illustrateur (La vie drôle et secrète du Père NoëlBilly Stuart ; Capitaine Static… et de nombreux romans jeunesse canadiens).

Ne trouvez-vous pas que Guiby ressemble drôlement à son papa  ?

sampar,guiby,une odeur de soufre,jeunesse,aventure,humour,monstres,superbébé

 

 

 

 

 

 

 

 

photo du Salon du Livre Montréal 2013
empruntée à un blogueur local
http://www.lalucarnealuneau.com/

 

 

 

Commentaires

du Stephen king pour les juniors. et n'oubliez pas de regarder sous votre lit avant de vous coucher ...

Écrit par : loubrun | 09/01/2016

Répondre à ce commentaire

Ça a l'air sympa pour les mioches qui aiment se faire peur ! ☺
Sympa aussi le lien que tu as mis sous la photo de l'auteur ... je connais ce PG Luneau qui a d'ailleurs participé au BDGestival et qui fréquente le blog de Yanneck. Il a l'air d'être un fana de BDs.

Écrit par : dgege | 10/01/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire