13/01/2016

Letter 44 - T2 - Décalage spectral

letter 44,albuquerque,soule,glénat comics,science fiction,thriller,politique,910,012016letter 44,albuquerque,soule,glénat comics,science fiction,thriller,politique,910,012016Scénario : Alberto J. Albuquerque

Dessin : Charles Soule

Éditeur : Glénat Comics

160 pages

date de sortie : novembre 2015

genre : science-fiction, thriller

 

 

Présentation de l'éditeur

Six mois après son investiture, le président Stephen Blades essaie toujours d’épargner son administration de l’incroyable révélation qu’il a reçue des mains de son prédécesseur : une présence alien serait en train de construire quelque chose dans la ceinture d’astéroïdes ! Pour enquêter, le précédent président avait envoyé en secret une mission par le biais du vaisseau spatial Clarke. Blades a un plan pour mettre un terme à la guerre au Moyen-Orient tout en préparant son peuple à cette inquiétante vérité, mais il doit faire face à de sérieuses menaces au sein de son gouvernement et à un nouveau et mystérieux danger venu de l’étranger. Pendant ce temps, les braves astronautes du Clarke ont finalement rencontré les aliens… et d’après leurs découvertes, la Terre pourrait bien être condamnée !

 

 

Mon avis

Tout s'accélère et rien ne va plus ! Voilà comment on pourrait résumer ce deuxième tome s'il fallait le faire en une phrase.

Le Président Blades qui voulait rompre complètement avec les méthodes de son prédécesseur semble au fil des pages être totalement dépassé par les événements. L'auteur, non content d'avoir fourgué dans les pattes de Blades la gestion d'une potentielle invasion alien et la résolution d'un conflit qui s'enlise en Afghanistan, lui colle sur le dos des luttes de pouvoir internes et une grosse trahison de derrière les fagots.

Pendant ce temps là dans l'espace, ça ne va guère mieux à bord du Clarke. Humains et Aliens vont entrer en contact pour ... mais ! Que fais-je ! Je ne vais quand même pas tout vous dévoiler maintenant !

 

Ce deuxième tome tient toutes les promesses annoncées dans le premier volume. Charles Soule arrive à nous tenir en haleine avec une double intrigue assez touffue, sur terre et dans l'espace. En développant davantage le thriller politique plutôt que l'aventure spatiale, l'interconnexion entre les deux récits se fait de manière intelligente et rend, curieusement, ce récit de science-fiction parfaitement crédible. Autre point fort, les relations pleines de surprises entre les protagonistes et la psychologie des personnages. Ces derniers prennent du relief et l'on découvre petit à petit la part d'ombre de certains d'entre eux.

Albuquerque assure toujours autant au dessin. Il dynamise véritablement le récit et même les nombreuses planches très bavardes restent agréables à lire, grâce entre autres à un découpage maîtrisé et des bulles savamment positionnées.


Avec Letter 44, on a un vrai récit d'action intelligent dans le quel se mêlent habilement SF et thriller politique. J'adore !

 

 


a08-3e78906.gif

 

 

Loubrun

 

Écrire un commentaire