19/01/2016

Les grands peintres - Bosch - Le jugement dernier

Couv_260424.jpg AutPlancheA_260424.jpgeur : Griffo
Des
sinateur : Griffo
Editeur : Glénat
Date de sortie : 12 novembre 2015
56 pages

 

 

 

Communiqué de presse :

Le peintre aux mille démons

Dans la Flandre du XVème siècle, il est un peintre qui surprend par l'originalité et l'ampleur de ses tableaux. Son nom : Hieronymus Bosch. On le dit fou. Car d'où peuvent bien provenir les formes étranges et hallucinatoires, les créatures, les monstres hideux et fascinants qui parcourent ses œuvres, si ce n'est de l'esprit d'un dément ?

ECOLE-BOSCH-Vision-de-Tondal2.jpg

De nos jours, Mathilde de Vlaeminck, une jeune et brillante spécialiste de l'université de Gand, entreprend justement la restauration d'un tableau du maître. A mesure que son travail avance, elle va plonger malgré elle dans son oeuvre, naviguant entre un univers fantastique, hallucinant, et la réalité. 

Mais la frontière entre ces deux mondes, opposés en apparence, est-elle aussi tranchée qu'il n'y paraît ?

 

 

Mon avis :

Finalement, on sait très peu de choses sur la vie de ce peintre flamand du 15ème siècle. Ses oeuvres ne sont pas datées, beaucoup ont disparu ou ont été détruites.

SCAN_20160118_174737_001.jpg

 

Contemporain des frères Van Eyck, Dürer ou Léonard de Vinci, ses peintures sont bien différentes des leurs.

On y trouve les représentations du bien et du mal, propres aux préoccupations médiévales, des figures monstrueuses, construites à base d'insectes et de reptiles. Un univers terrifiant loin d'inspirer la joie et la bonne humeur.

Griffo a construit une intrigue originale autour de ces tableaux et des monstres représentés. Entre le rêve et la réalité, les monstres du bestiaire de Bosch s'échappent des tableaux afin de faire régner la désolation à notre époque. 

Comment a-t-il été inspiré afin de peindre autant de vices et de cruauté ? Le mystère reste entier. Griffo évoque les cauchemars et les visions du peintre, ce qui reste plausible étant donné qu'au moyen âge la religion avait une énorme influence parmi les fidèles, prêts à subir mille tourments si leurs péchés étaient dévoilés. Il devait aussi avoir une imagination débordante concernant toutes les perversités de ces concitoyens.

Ces tableaux étaient reconnus et appréciés au 15ème. Pour moi, ils ont toujours un petit coté "bande dessinée" avec toute une foule de détails, plus ou moins sadiques, là où se pose le regard.

La multitude de couleur utilisée pour ses peintures est un délice à observer.

 

christ_carrying_the_cross__hieronymus_bosch_by_louis_de_bussy-d5lvq2q.jpg

Un encart à la fin de l'album permet de mieux apprécier les œuvres de ce peintre et de le replacer sur une frise historique.

C'est une fiction assez bien tournée afin d'imaginer quelle a pu être la vie de cet artiste moderne pour son temps, et ses croyances. On y trouve peu de violence malgré la monstruosité de chacune de ses créatures, elles désirent s'échapper peut-être pour goûter à l'âme des habitants du 21ème siècle, qui depuis quelques temps découvrent de nouvelles abominations.

C'est un bel album de par sa dimension (24X32) et par la qualité des dessins de Griffo, pour une aventure ésotérique de plus.

 

 

SCAN_20160118_174709_001.jpg

 

 

Ma note :

6/10

 

Sophie

Commentaires

Un grand peintre avec un univers de grands névrosés comme je les aime, et un très bel album qui lui rend bien hommage.

Écrit par : Virgule | 20/01/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire