29/01/2016

Dilemma

dilemma.jpgdilemma va.jpgAuteur : Clarke

Editeur : Le Lombard

Sortie : 15 janvier 2016

Genre : Polar, uchronie, historique, roman graphique.

 

 
Le résumé.

Grèce, 1934. Un jeune archéologue allemand découvre des manuscrits anciens au fond d'une grotte. Ils ont été rédigés par de grands philosophes tels que Platon ou Aristote, sur le thème du déterminisme. Par jeu, ces penseurs ont tenté de prévoir l'avenir du monde en se basant sur les éléments qu'ils en connaissaient. Et ils semblent avoir réussi. Que faire quand on a dans les mains toutes les clés pour faire perdre ou gagner une terrible guerre à venir ? Peut-on rester un patriote dans un pays dirigé par les nazis ?


« Or, ce qui semblait n’être qu’une chimère est soudain devenu réalité ».

Mon avis.

Né à Liège, Clarke a baigné dans la BD dès son enfance notamment grâce à son oncle, Pierre Seron, l’auteur des petits Hommes. En 1990, il débarque chez Spirou avant de créer Mélusine que tout le monde connaît. Avec Nocturnes (dans la collection Signé) et Réalités Obliques chez Glénat, il nous propose une autre facette de son talent avec des récits plus sombres. Aujourd’hui, il nous revient avec un ambitieux projet : Dilemma .
Socrate aurait pu dire de son évolution : « Ce qui fait l’homme, c’est sa grande faculté d’adaptation ».

Dilemma, c’est surtout un travail de 3 ans pour Clarke. En somme, il nous offre ici 3 albums en un avec au total 134 pages. Mais la caractéristique majeure de ce titre, c’est qu’il est proposé en 2 versions alternatives selon la fin (7 pages différentes au total).
Il suit à la lettre le précepte d’Aristote :  « En toute chose, c’est la fin qui est essentielle. »
J’entends déjà les grincheux  : « Ah mais non, il va falloir acheter 2 albums pour connaitre les 2 fins possibles ! »
Minute papillon, en fin d’album, on te propose une adresse mail qui te conduit aux deux conclusions possibles. Libre à toi de les imprimer sur papier après.

dilemma.jpg

dilemma vb.jpg
Le début de l’intrigue m’a un peu dérouté, c’est très mystérieux mais assez vite le puzzle se met en place et on comprend mieux ce que viennent faire les philosophes grecs dans l’affaire.
Ce que l’on peut dire, c’est que le postulat de base est original et intéressant. La seconde guerre mondiale était planifiée depuis des siècle… interpellant non ?
Mais bon, Platon n’avait il pas prédit que « la plupart des hommes au pouvoir deviennent des méchants » ?
L’histoire se lit avec envie et là je placerais volontiers une citation d’Epicure pour vous inciter à cette lecture : « Hâtons-nous de succomber à la tentation avant qu’elle ne s’éloigne ».
Il avait aussi dit : « Il est évident que le discours long et le discours bref aboutissent au même ».
Car oui, elle commence à être longue cette chronique.

Quand c’est bon, c’est bon, pas besoin d’en faire des tonnes.


Un petit mot sur le dessin, hormis quelques personnages qui se ressemblent un peu par moment, c’est de la belle ouvrage que vous aurez en main.
Et pour finir sur cet avis, Platon a dit : « L’opinion est quelque chose d’intermédiaire entre la connaissance et l’ignorance. »

Pour ma part, je dirais un mélange entre la raison et le cœur, un fameux dilemme au final !

dilemma t1.jpg

 

a07-3e78901.gifDessin 

a08-3e78906.gifScénario


a08-3e78906.gifGlobal 

Samba

PS : dans mes recherches de citations de philosophes grecs, je suis tombé sur une savoureuse de Démocrite : « Les avares subissent le sort des abeilles, ils travaillent comme s’ils devaient vivre éternellement. » ... j’adore !


Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : dilemma, clarke, le lombard, 810, 012016, polar |  Facebook | |

Écrire un commentaire