03/02/2016

L'Esprit du 11 janvier - Une Enquête mythologique

l'esprit du 11 janvier,lehman,gess,delcourt,attentats,charlie hebdo,hyper cacher,houellebecq,coïncidences,espritl'esprit du 11 janvier,lehman,gess,delcourt,attentats,charlie hebdo,hyper cacher,houellebecq,coïncidences,espritScénario : Serge Lehman
Dessin : Gess
Editeur : Delcourt
Sortie : 6 janvier 2016
80 pages
Genre : chronique sociale

 

 

Présentation de l'éditeur :

Un retour sur les attentats qui ont frappé la France en janvier 2015. Une promenade sombre, mélancolique, pleine de respect pour les morts. Mais aussi une enquête sur les mystères surgis au coeur de la tragédie : coïncidences, thèmes qui se répondent, personnages dédoublés, signes du ciel, etc.
A l'aide de nombreux extraits de la presse internationale et en s'appuyant sur les images mêmes de l'événement, les auteurs explorent, par jeu autant que par refus de céder au désespoir, la possibilité d'un miracle que personne n'aurait vu.

 

Mon avis :

Agréablement dérangeante, une approche singulièrement inattendue ! Les auteurs nous convient à une lecture ésotérique des faits et de leurs circonstances. On est bien loin de l'hommage larmoyant, de l'exposé consensuel, grégaire et bien-pensant auquel on pouvait craindre de s'attendre sur la question, qui se résume généralement par "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, on est tous des bisounours qui s'aiment (sauf les terroristes et les néo-nazis), pas d'amalgame, et vive la liberté d'expression (si elle est politiquement correcte)."

Non, non. Ici, on prend un peu de hauteur, les petits amis. Il vous est proposé une parabole des temps modernes, avec mages, martyrs, samaritains, prophètes, et communion. Ne partez pas tout de suite, et n'ayez pas peur ! Ce n'est pas une séance du catéchisme de l'Église Catholique !

L'auteur érigé en mage, dans la démonstration de Lehman, c'est Houellebecq, avec son roman Soumission paru le jour des attentats. Cela peut irriter ou paraître déplacé, mais là encore, ne vous arrêtez pas à un nom et à ce que vous en avez entendu dans le Poste.

Voyez plutôt le postulat :

"Le thème de Soumission, ce n'est pas l'élection d'un musulman à la tête de la République Française -ça, c'est le scénario-, mais l'impossibilité, pour une société humaine, de vivre sans religion."

Qu'est-ce qu'une religion ? Avant d'être un ensemble déterminé de croyances et de dogmes définissant le rapport de l'homme avec le sacré, c'est, étymologiquement, ce qui relie les hommes entre eux (pas facile tous les jours...), ou, plus largement, à ce qui les entoure, à ce qui les dépasse, à ce qui les transcende.

Alors, pour qui sait la voir, elle est partout, protéiforme. Écrasez-la sous un habit, elle reparaît sous un autre. Regardez la feuille blanche, ou noire, à travers la lumière, et vous verrez un signe en filigrane...

Ceux que Lehman a vus peuvent faire hausser le cil, ou les épaules, ou encore paraître blasphématoires (la comparaison du pigeon qui a chié sur l'épaule de François Hollande lors du rassemblement du 11 janvier avec la colombe symbolisant le Saint-Esprit ne sera pas du goût de tout le monde), mais mis bout à bout, je vous assure que c'est troublant.

Un peu de mysticisme et de réflexion en ces temps de prêt-à-penser laïque, ça fait du bien, Nom de Dieu !

Le dessin réaliste de Gess, le choix du noir et blanc apportent de la distance, de la neutralité, de la pudeur au propos, et inscrivent les événements dans l'Histoire à la manière d'un documentaire.
Tout en mettant bien en scène le décalage, plutôt amusant, entre l'auteur, dans les Nues de sa réflexion philosophique et spirituelle, vissé derrière l'écran de son portable face à la mer, où il passera toutes ses vacances, et les interventions de sa femme et de sa fille, qui le ramènent (et nous avec) à des considérations plus terre-à-terre et à l'insouciance du carpe diem
.

 

" Toutes ces allusions à 'l'Esprit', au 'mystère', au 'prodige', sont des métaphores ; des figures poétiques pour transmettre une émotion. Personne ne croit qu'elles désignent une force capable d'agir concrètement dans le monde. C'est pourquoi, quand l'émotion retombe, elles perdent leur pouvoir.

- Tu viens te baigner, papa ? "

 

 

Bien sûr, entre la conception de cet opus et sa sortie, il y a eu les attentats du 13 novembre, et tous les autres, au quotidien, un peu partout dans le monde, à la couverture médiatique moins épaisse...

Comment parler alors de miracles que l'on ne verrait pas ?

Justement, c'est aussi la piste ouverte par Lehman : à chacun, en sa conscience, de continuer à voir dans tout cela les fruits pourris d'un obscurantisme sans issue, une boucherie gratuite et insensée, ou bien d'essayer d'y déchiffrer les messages subliminaux du Grand Livre de l'Humanité, dont il faut admettre, j'en conviens, que les clés de lecture nous échappent le plus souvent...

 

 

 a08-3e78906.gif

 

 

Virgule

Commentaires

Je trouve la démarche très courageuse mais terriblement casse-gueule.
La vison des auteurs restent leur vison , quand on touche au spirituel, tous le monde à ses convictions et c'est pas du tout évident de les partager .
Tant mieux s'ils y arrivent mais on est dans une société de plus en plus individualiste, énervée et je trouve le concept très hardi.

Écrit par : samba | 03/02/2016

Répondre à ce commentaire

C'est mille fois vrai. Et c'est pile le sujet. Les auteurs ne cherchent d'ailleurs pas à emporter l'adhésion des lecteurs à leur hypothèse et n'apportent pas de conclusion fermée.

Écrit par : Virgule | 03/02/2016

Répondre à ce commentaire

va falloir que je le relise ....

Écrit par : loubrun | 03/02/2016

Répondre à ce commentaire

Je reste dubitatif sur des histoires où chacun doit se faire sa propre opinion ... j'aime bien être guidé dans mes réflexions.
Alors, j'aurais peut-être l'occasion de le lire, mais là, je n'en ressens pas trop l'envie !
En plus, je suis un indécrottable anti religieux ! ☻

Écrit par : dgege | 04/02/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire