04/02/2016

Les pirates de Barataria - Tome 9 - Chalmette

Pirates de Barataria T9.jpgPirates de Barataria T9_PL.jpgScénario : Marc Bourgne
Dessin : Franck Bonnet
Éditeur : Glénat
Sortie : janvier 2016
48 pages
Genre :  aventure, Histoire

 

 

Présentation de l'éditeur

Les frères Lafitte, nommés capitaines par le général Andrew Jackson de Louisiane, finalisent les derniers préparatifs pour la sanglante bataille qui s’annonce contre les Anglais. Le général installera son QG à la plantation McCarthy tandis que Pierre Lafitte sera envoyé au fort Saint-Philip, plus au sud, dans l’attente d’armes et de munitions. Le but : profiter du terrain et des marais boueux de la région pour encercler les tuniques rouges. Sur le port de La Nouvelle-Orléans, Artémis, qui va s’occuper du ravitaillement du fort Saint-Philip, contemple avec surprise le navire chargé de cette mission : il s’agit de l’« Enterprise », l’un des premiers bateaux à vapeur de l’Histoire !

 

" Mais j'ai une question à vous poser, Général.

Qu'est-ce qu'on fait avec le vapeur ?"

 

Mon avis

Reposant sur de solides fondations historiques, cette série d'aventures maritimes et de pirates n'hésite pas à mettre de temps en temps pied-à-terre. C'est le cas dans ce second tome du troisième cycle où l'Histoire est prédominante et les embruns du grand large complètement absents. Le ton est d'ailleurs donné d'entrée de jeu avec une préface de l'historien André Kaspi, spécialiste de l'histoire des États-Unis et ancien professeur de Marc Bourgne.

Le récit est donc axé sur la bataille de la Nouvelle Orléans, ultime confrontation entre Anglais et Américains. Une bataille terrestre dans laquelle la marine a néanmoins joué un rôle non négligeable. Évènement majeur de l'histoire des États-Unis, elle est considérée comme la plus grande victoire terrestre américaine de la guerre et continue de nos jours d'être célébrée dans le sud de la Louisiane. Elle marque aussi l'émancipation du nouveau continent vis-à-vis de l'ancien.
Si l'ancrage historique de ce volume est très marqué, l'aventure et la fiction ne sont pas en reste. Les personnages prennent une part active et décisive dans la guerre aux côtés des américains sans pour autant délaisser leurs petites histoires de familles et de cœur.
Pour les amoureux des vieilles coques, je vous rassure, les bateaux sont bien présents, même s'ils ne prennent pas le large et même s'ils ne sont pas tous à voiles.
Franck Bonnet, pour qui cette série est écrite sur mesure, ne semble pas frustré par l'absence du grand large et, une fois de plus, met en scène ce récit avec brio. Sur mer ou sur terre, les scènes prennent vie dans la plus pure lignée de la grande BD d'aventure.

Un troisième cycle plus court que les deux premiers, assez différent mais tout autant distrayant,  et qui s'ouvre clairement sur un quatrième s'annonçant beaucoup plus aventureux.
Puisque les auteurs se régalent autant que les lecteurs sur cette série, je ne vois aucune raison pour qu'ils s'arrêtent en si bon chemin !

 

a08-3e78906.gif

 

 

Loubrun

Commentaires

Rien de plus à rajouter, c'est vrai qu'on se régale avec cette série. Très belle réussite !!!!

Écrit par : LE DIVENACH | 04/02/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire