05/02/2016

Les tourbières noires

les tourbières noires,bec,glénat,grafica,13 janvier 2016,drame fantastiqueles tourbières noires,bec,glénat,grafica,13 janvier 2016,drame fantastiqueScénario et dessin : Christophe Bec
Editeur : Glénat
Collection Grafica
Sortie : 13 janvier 2016
64 pages – cartonné

Genre : Drame fantastique

 

 


Présentation de l’éditeur :


Antoine est un jeune photographe qui parcourt les tourbières de l’Aubrac à la recherche de clichés inédits. Alors qu’il est surpris par la rapide tombée de la nuit, il trouve par chance une vieille ferme fortifiée et demande le gîte. Le propriétaire, Baptiste, l’accueille en compagnie de ses deux molosses écumants de bave. Ce vieux chasseur acariâtre semble cacher un lourd secret de famille... Mal à l’aise, Antoine hésite à rester, quand la sublime fille de Baptiste fait son apparition : Mélodie, à la beauté aussi envoûtante que les landes de l’Aubrac...

les tourbières noires,bec,glénat,grafica,13 janvier 2016,drame fantastique


Mon avis :


Hasard du calendrier ? Voici le deuxième album que je chronique cette semaine dont le scénario est tiré d’une nouvelle de Maupassant. Il ne s’agit pas d’une adaptation fidèle d’un texte classique, mais d’une variation très libre et très personnelle réalisée à partir de La Peur, un texte considéré comme un modèle et qui effleure subtilement le genre fantastique. Christophe Bec en a fait un huis clos psychologique étouffant, un drame familial, dans un paysage exceptionnel : une vieille ferme perdue sur le plateau de l’Aubrac. Le cadrage quasi-cinématographique est parfait et impressionnant, ce qui plonge le lecteur dès les premières planches dans une atmosphère tendue et qui, on le sent, va devenir violente.

les tourbières noires,bec,glénat,grafica,13 janvier 2016,drame fantastique


Le dessin ultra-réaliste de Christophe Bec convient parfaitement pour créer ce type d’ambiance inquiétante. Sa virtuosité graphique, d’une grande précision, est rehaussée par une colorisation sombre et crépusculaire. Un cahier supplémentaire de 8 pages, en fin d'album, donne une bonne idée des étapes de la création.

les tourbières noires,bec,glénat,grafica,13 janvier 2016,drame fantastique


L’album se lit d’une traite, avec un réel plaisir. Même si la fin reste prévisible, on se laisse prendre par l’angoisse diffuse qui transpire de chaque case.

les tourbières noires,bec,glénat,grafica,13 janvier 2016,drame fantastique

 

a07-3e78901.gifDessin 

a07-3e78901.gifScénario


a07-3e78901.gifGlobal

 

Le site internet des Editions Glénat : ICI



Skippy

Écrire un commentaire