17/02/2016

Sherlock Holmes Society - Tome 4

51Zd+QJX9ZL__SX359_BO1,204,203,200_.jpg9782302049147-24331-big-sherlock-holmes-society-tome-4-contamination.jpgScénariste : Sylvain Cordurié
Dessinateur : Ronan Toulhoat
Éditeur : Soleil
52 pages
Sortie : le 27 janvier 2016
Genre : Détective

 

Avis de l'éditeur :

À force de persévérance, Sherlock Holmes a contraint le Concile, le groupe de fanatiques religieux ayant causé la perte de Keelodge, à se révéler. Il sait maintenant quel dessein ils poursuivent, mais cette découverte lui a coûté cher. Isolé et affaibli, il est livré à la férocité des créatures qui ont envahi Londres. Si son destin comme celui de la ville semblent scellés, il reste encore un espoir d'empêcher la victoire des ennemis de l'Angleterre. Un espoir que le détective ne peut toutefois incarner à lui seul.

 

Mon avis :

Ce 4ème tome clôture de manière brillante cette saga, sans temps morts. Ce n'est point donné à tout le monde de pouvoir mener à bien une aventure du célébrissime Sherlock Holmes, et pourtant Sylvain Cordurié a réussi à bercer le lecteur vers l’Angleterre victorienne avec brio. Londres est en alerte, la population a été évacuée dans le désordre, et la peur guette à chaque coin de rue, mais cela importe peu pour les nantis, qui tentent de sauver les ministres de la couronne. Seul un homme peut contrecarrer l'épidémie, il s'agit d'Eward Hyde du centre médical de recherches, qui a élaboré un remède contre le poison qui ravage la ville.

 

La profondeur de champ permet de savourer à pleine dents les duels acharnés entre forces de l'ordre et créatures maléfiques. On suit le parcours prolifique de Sherlock Holmes, personnage charismatique et énigmatique, au travers d'une introspection approfondie. Sylvain Cordurié recourt à de nombreux monologues pour son protagoniste, il se questionne et tente d'élucider chaque mystère à part entière. Une véritable chasse à l'homme se déroule entre Holmes et ses poursuivants sanguinaires. Il ne doit son salut qu'à l'intervention providentielle d'une milice bien armée.

La palette de couleurs offre un panel sombre virant vers un coloré bleuâtre foncé, tandis que le trait atypique de Ronan Toulhoat s'acclimate avec cette atmosphère pesante que connaît la population londonienne tout le long du récit.

 

Sherlock Holmes Society a du répondant et se savoure allègrement.

 a07-3e78901.gif

Coq de Combat

9782302049147_p_4.jpg

 

Écrire un commentaire