15/02/2016

Alice au pays des merveilles

aliceAuxPaysDesMerveilles.jpgSCAN_20160209_131903_001.jpgScénario : Lewis Carroll
Dessin : Benjamin Lacombe
Editeur : Soleil
Collection : Métamorphose BD
296 pages
Sortie : novembre 2015

 

Cet album n'est pas une bande dessinée, c'est une réédition du roman de Lewis Carroll traduit en français par Henri Parisot " qui brille pour les équivalences, trouvées en français, aux nombreux " jeux de mots " de l'oeuvre. Il en donne d'ailleurs les explications en fin de volume dans " Pour franciser les jeux de langage d'Alice".

"A l'heure de commémorer les 150 ans du roman, cette très belle édition inédite, propose une immersion singulière : au fil du récit, les images s'imprègnent d'une envoûtante fantaisie baroque. Grâce à différentes techniques (gouaches, huile et aquarelle), Benjamin Lacombe - auteur phare de la nouvelle illustration française - offre une dimension graphique surréaliste et subversive à un grand classique de la littérature anglaise. "

SCAN_20160209_143457_001.jpg

Benjamin Lacombe est illustrateur de quelques contes traditionnels de Grimm et de Perrault, et de romans de littérature classique de Victor Hugo et d'Edgar Allan Poe.

Il nous propose un univers romantique assez dramatique avec une Alice un peu diaphane et ingénue.

Ses grands yeux froids et interloqués posent un regard perplexe sur le monde extraordinaire de Lewis Carroll. 

Passant du vert céladon au bleu canard avec des touches de rouge cerise (griotte ?) pour rehausser le visage d'Alice ou pour magnifier la reine de coeur ; c'est une atmosphère assez lourde que proposent les illustrations, presque poisseuse. Le regard souvent vide de l'héroïne fait froid dans le dos.

SCAN_20160209_143755_001.jpg

Loin des dessins de Disney, cet album rejoint l'univers de Tim Burton. Les lapins albinos pourraient se transformer en monstres sanguinaires ou en prédateurs aiguisés. Parmi tous ces portraits plus ou moins "fumeux" ou "fumant" celui d'Alice est souvent alangui et ses attitudes ressemblent aux portraits de petites filles photographiés par Lewis Carroll lui-même. Elles n'avaient pas l'air de rigoler tous les jours ces fillettes... limite, elles circulent dans les écoles pour la publicité "enfance en danger".

Néanmoins, les dessins de Benjamin Lacombe subliment le dramatique de la situation, c'est sombre et glauque à souhait et très fantasmagorique.                                                                                               

  SCAN_20160209_143640_001.jpgThe-Chess-Players,-Illustration-From-Through-The-Looking-Glass-By-Lewis-Carroll-1832-98-First-Published-1871.jpg

J'aime aussi beaucoup les illustrations noires, blanches et rouges qui ponctuent les pages du roman et qui rappellent les premiers dessins à la plume de Sir John Tenniel.

C'est un très beau volume que cette nouvelle édition d'Alice qui va aller rejoindre les quelques autres déjà en stock dans notre bibliothèque. Un dos en tissu bordeaux, les deuxième et troisième de couverture façon papier ancien sur fond de losanges contenant les 4 couleurs de cartes à jouer et la face du chat du Cheshire, cela donne l'effet d'un livre ancien ou d'un grimoire. Quelques illustrations pliées et des polices différentes pour animer les différentes métamorphoses d'Alice. Et donc très belle collection que cette Métamorphose de Soleil.

SCAN_20160209_143543_001.jpg

 

Ma note :

a08-3e78906.gif



PS : peut - être que je vais finir par le lire en entier ce bouquin....

Sophie

 

 

Écrire un commentaire