18/02/2016

Evil Empire - Tome 1 - Nous, le peuple !

eecov.jpgee8.jpgScénario : Max Bemis
Dessin : Ransom Getty et Andrea Mutti
Editeur : Glénat Comics
128 pages – cartonné
Sortie : 03 février 2016
Anticipation - Fable politique

 

 

 

Présentation de l’éditeur :


Cher concitoyens, soyez les bienvenus dans l'empire du mal !


Comment un avenir apocalyptique pourrait-il prendre sa source dans l'instant présent ?

evil empire,tome 1 : nous le peuple!,glénat comics,bemis,getty,mutti,03 février 2016,anticipation


Le peuple américain est en train de changer en son for intérieur. Et un acte déclenche un immense débat national sur la signification du bien et du mal. Reese Greenwood, star du hip-hop engagée, ne va pas rester sans rien faire, tandis que ses compatriotes se rangent du côté d’un fou sanguinaire. Mais jusqu’où peut-on aller au nom de ses convictions ? Max Bemis, leader du groupe Say Anything, explore un scénario catastrophe où la société moderne se transforme graduellement en Empire du Mal.


Sommes-nous proches du précipice en ce moment même ? N’allons-nous rien faire pour empêcher ce basculement ? Et si une part de nous-mêmes souhaitait ce bouleversement ?

evil empire,tome 1 : nous le peuple!,glénat comics,bemis,getty,mutti,03 février 2016,anticipation


Les récits d’anticipation nous décrivent généralement des dictatures déjà en place, où le héros a pour mission de ramener la paix et l’ordre. Max Bemis (Say Anything, Polarity) propose une expérience différente mais pas moins terrifiante avec l’aide de ses complices dessinateurs Ransom Getty et Andrea Mutti.

evil empire,tome 1 : nous le peuple!,glénat comics,bemis,getty,mutti,03 février 2016,anticipation

Mon avis :

La couverture annonce la couleur et accroche le regard. Max Bemis, chanteur du groupe Say Anything, propose un scénario qui mélange la fiction politique, le thriller et l’anticipation. Il en ressort un cocktail ambitieux et crédible à condition d’excuser quelques maladresses. Flashforwards, non-dits et personnages particulièrement manipulateurs poussent le lecteur à inférer les différentes possibilités narratives, ce qui peut parfois lui paraître confus. Par ailleurs, un bémol, certains dialogues sont tellement convenus qu’ils frisent parfois le ridicule. Néanmoins, l'actualité des élections présidentielles américaines et le thème, très contemporain, de la liberté menacée au profit de la sécurité alimentent cette œuvre atypique qui ose bousculer les codes de la morale et de l'éthique. Tout est permis même le crime. On finit par se laisser prendre au jeu d’une lecture au second degré et la recette fonctionne. Les nombreux retournements de situation sont surprenants, on sent que cet album est composé de quatre chapitres correspondant aux quatre premiers magazines parus aux USA, chaque chapitre se terminant par une réelle surprise. On tourne les pages, impatient de savoir comment le récit va évoluer tout en ressentant un malaise diffus, mais tenace. On termine l’album, avec l’envie de lire la suite : le second tome vient de sortir en langue anglaise et le tome 3 est annoncé pour l’été prochain.

evil empire,tome 1 : nous le peuple!,glénat comics,bemis,getty,mutti,03 février 2016,anticipation


Le dessin est typique des comics et convient au caractère noir de l’ambiance malsaine générale de cette fable sur le totalitarisme. Le travail est soigné et colle au fond scénaristique : les pages de couvertures des magazine US en fin d’album en sont un bel exemple.

evil empire,tome 1 : nous le peuple!,glénat comics,bemis,getty,mutti,03 février 2016,anticipation


Œuvre engagée, Evil Empire s’inscrit dans la veine d’un futur apocalyptique. Le cynisme des protagonistes est parfois déconcertant mais le récit tient le lecteur en haleine et il n’en sort pas indemne. Un scénario bien ficelé, un traitement graphique classique, un réel sens de la narration, que demander de plus ?

 

evil empire,tome 1 : nous le peuple!,glénat comics,bemis,getty,mutti,03 février 2016,anticipation

 

 

a08-3e78906.gif Dessin

a08-3e78906.gif Scénario

a08-3e78906.gif Moyenne

 

Le site internet des Editions Glénat : ICI

 

 Skippy.

 

 

 

 

Écrire un commentaire