17/03/2016

Polar – Tome 1 - Venu du froid

victor santos,polar,miller,mignola,steranko,dark horse,glénat,jaxomvictor santos,polar,miller,mignola,steranko,dark horse,glénat,jaxomScénario, Dessin & Couleur : Victor Santos
Editeur : Glénat Comics
176 pages
Format à l'italienne

Sortie : 13/01/2016

 

Précisons d'entrée qu'il est fait mention ici du tome un mais que cette histoire peut tout à fait se lire comme un One Shot. Et pour être complet qu'à l'origine Polar est un Web Comics repris par la suite par l'éditeur Dark Horse Comics. Glénat publie ici l'équivalent VO du Season One.


Résumé éditeur :

victor santos,polar,miller,mignola,steranko,dark horse,glénat,jaxomSorti de force de sa retraite, le plus grand espion de la planète – l’ex-agent connu sous le nom de « Black Kaiser » – est à présent menacé de mort. Dans un affrontement sans merci contre son ancien employeur, l’agence « Damoclès », Black Kaiser va devoir faire face à un expert de la torture psychotique ou à une tueuse rousse aussi belle que fatale. Sa mission ne s’achèvera que s’il meurt ou s’il tue tous ceux qui se mettront en travers de son chemin… et mourir n’est pas dans ses habitudes.

Bon, faut bien l’avouer le résumé fait méchamment penser à RED de Warren Ellis. Le comic book hein pas le film. Alors si en plus de ça on me dit que les dessins sont « un véritable tour de force visuel hérité de Frank Miller et Mike Mignola », forcément ça m’attire.

victor santos,polar,miller,mignola,steranko,dark horse,glénat,jaxomPour les visuels je vous laisse vous faire votre avis mais il faut avouer que la ressemblance est frappante avec Frank Miller, pour la comparaison avec Mike Mignola je cherche encore… quitte à citer des noms connus j’aurais plutôt cité James Steranko et son travail sur « Nick Fury, Agent of S.H.I.E.L.D. ».

Victor Santos arrive à nous embarquer dans une histoire classique et rythmée avec des dessins certes « hérités », mais réussis. (Il est quand même plus agréable de voir notre héros en opposition à la rousse ravageuse nommée « Mademoiselle Vian » que de voir Yellow Bastard).

A noter également le travail rigoureux du monsieur sur le découpage dynamique, les angles et les détourages de case (Voir ici la référence Steve Steranko).

Bon, niveau histoire c’est volontairement stéréotypé à souhait, pas toujours très fin et pas très bavard, bref un polar défouloir.

victor santos,polar,miller,mignola,steranko,dark horse,glénat,jaxom

Très réjouissant à lire sans pour autant révolutionner le genre, Polar nous livre une copie entrainante et rafraichissante, le tout sur plus de cent cinquante pages. Joie dans les chaumières !

Note globale : 08/10

JaXoM

 

 

Commentaires

je plussoie , un tour de force du point vue graphique mais un scénario sans surprise .Le gros dur va tout démolir , un peu trop basique pour moi , que 3 coeurs .

Écrit par : Samba | 17/03/2016

Répondre à ce commentaire

Ouais ça m'a moins perturbé parce que je pense qu'en le feuilletant on sait tout de suite que ne l'achète pas pour le scénario =)

Écrit par : JaXoM | 18/03/2016

pas eu le temps de le lire, mais le graphisme est tout simplement génial.

Écrit par : loubrun | 20/03/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire