22/03/2016

12 rue Royale ou les Sept Défis gourmands

12 rue royale.jpg12-rue-royale-.jpgScénario : Hervé Richez.
Dessin : Efix.
Editeur : Grand Angle.
78 pages.
Sortie : 4 novembre 2015.
Genre : Humour.


Résumé :

Mathieu Viannay, chef et propriétaire du deux étoiles Michelin La Mère Brazier à Lyon, veut agrandir son établissement, mais il se heurte au refus de son voisin de lui vendre l'immeuble attenant. Pourtant, le voisin lui lance un défi : "Accomplissez mes sept travaux du goût et je vous céderai le bâtiment". Armé de la seule puissance de son art, Mathieu Viannay accepte de relever le défi. Un hymne aux sens et aux plaisirs de la table, servi par une galerie de personnages aussi savoureux que la cuisine de la mère Brazier !


Mon avis :
J'avais à peine achevé ma chronique sur les Fondus du Beaujolais Nouveau qu'Hervé Richez a frappé encore plus fort avec cette BD qui confère une toute belle tribune à la gastronomie française. En effet, l'auteur se veut toujours bien inspiré et, dans ce contexte-ci, tout tourne autour d'un restaurant et de son chef.


Nous pouvons examiner deux raisons pour lesquelles ce récit est notable : la première est que Mathieu Viannay et la Mère Brazier auront réellement existé et la deuxième est que cet album n'est logique que s'il s'appuie sur la phrase "90% du goût est dans la tête". Là est toute la finesse de cette histoire : réveiller les papilles gustatives des commensaux moyennant des situations dissonantes. Je suis d'accord pour dire que la narration n'est pas originale. Mine de rien, la façon dont les recettes sont élaborées ont de quoi nous ouvrir l'appétit. A travers cette oeuvre, l'auteur est arrivé à faire vivre les cuisines. On est plus dans un esprit "fun" qu' "old school".

Le dessinateur, lui, peut se féliciter d'un travail graphique remarquable même si le multicolore n'est attribué qu'aux aliments et le tricolore, à tout le reste. Y compris aux personnages forts expressifs, semi-réalistes et ronds.

Vous noterez qu'à la fin du récit, on a droit à la véritable histoire du restaurant ainsi que celles de Mathieu Viannay et la Mère Brazier elle-même suivie de quelques recettes. Malgré un côté caricatural, inutile d'être un expert pour savourer cet humour non pas futile mais "culinaire".


a09-3e78912.gifGénéral


Mister Med.

Écrit par Samba dans Mister Med | Commentaires (0) | Tags : 12 rue royale, efix, richez, grand angle, 112015, 910 |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.