08/04/2016

Rimbaud, l'explorateur maudit

Rimbaud l'explorateur maudit.jpgRimbaud l'explorateur maudit_pl.jpgScénario : Philippe Thirault
Dessin : Thomas Verguet
Éditeur : Glénat
48 pages
Sortie : mars 2016
Genre : biographie, Histoire

 

 

Présentation de l'éditeur

On connait Rimbaud le poète. Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’à l’âge de 29 ans, il partit seul étudier une région dangereuse et inexplorée de l’Éthiopie. Ce travail fut publié par la Société de Géographie française. C’est sur les traces de ce Rimbaud « l’explorateur » que part Valentin Bracq, son ami d’enfance. En 1892, il arrive à Harar dans l’ancienne maison de l’auteur. Rimbaud est déjà mort de la gangrène. Valentin va alors mener une véritable enquête, et revivre le voyage de son ami en Abyssinie comme si c’était le sien.

 

rimbaud l'explorateur maudit,glénat,thirault,verguet,voyage,biographie,histoire,afrique,poête,610,032016

 

 

Mon avis

On pourrait se poser la question quant à la présence du poète tourmenté dans la belle collection Explora dont l’objectif est de nous plonger "au cœur de la véritable histoire des grands explorateurs et de leurs expéditions extraordinaires." Rimbaud est plus évocateur de poésie que de voyages. Quoique, les écrivains, et les poètes en particulier ont cette faculté de nous faire voyager à travers les mots qu'ils couchent sur le papier.

Rimbaud ne déroge pas à la règle et ses vers qui comptent parmi les plus beaux que la poésie nous ait offerts sont à eux seuls une invitation au voyage ou tout simplement à l'évasion. Et d'évasion, il en aura été question durant toute la vie du poète, comme nous l'explique Christian Clot dans les huit pages du dossier historique en fin d'album.

Brillant et impétueux écrivain introduit très jeune dans le gotha littéraire parisien, Rimbaud s'est vite ennuyé et son tempérament explosif et violent a fini par lui faire perdre de nombreuses amitiés. Ajoutant à cela sa relation tumultueuse avec Verlaine, il n'en fallait guère plus pour le pousser à prendre le large et sombrer dans une fuite en avant irréversible.

Philippe Thirault choisit de nous raconter à sa façon la période "écrivain / voyageur / commerçant / trafiquant" de Rimbaud. Durant 10 ans il arpenta la région méconnue à l'époque entre Aden et Harar dans un pays qui s’appelait alors l'Abyssinie.

L'option narrative choisie par Thirault ne permet malheureusement pas de prendre la mesure de la folie douce et du génie qui animait l’écrivain. En lançant sur ses traces un ami chargé de récupérer ses effets personnels, on a l'impression d'assister à une enquête et de n'être que spectateurs des faits évoqués, un peu comme des badauds flânant d'un œil distrait devant de belles vitrines animées. Le dossier historique en fin d'album nous en apprend plus et est finalement beaucoup plus intéressant que la BD

Le dessin est assuré par Thomas Verguet. Son trait fin expressif et épuré agrémenté de couleurs aux tonalités chaudes et douces donne des planches agréables à l’œil dans lesquelles il est bon de s'évader.

L'exercice de la biographie romancée est difficile, d'autant quand il s'agit d'une figure du patrimoine littéraire dont on veut montrer une facette peu connue. Ici, l'exercice n'est ni raté ni désagréable, mais on a un léger goût d'inachevé et ce sentiment que les pistes explorées par les auteurs ne l'ont pas été jusqu'au bout.

 

a06-3e788fc.gif

 

 

Loubrun

 





 

 

 

Les commentaires sont fermés.