11/05/2016

The Bunker - Tome 1 - Capsule temporelle

the bunker,glénat comics,thriller,science-fiction,joshua hale fialkov,joe infurnarithe bunker,glénat comics,thriller,science-fiction,joshua hale fialkov,joe infurnariScénario : Joshua Hale Fialkov
Dessin / couleurs : Joe Infurnari
Éditeur : Glénat
Collection : Glénat comics
Pages : 108
Parution : 09/03/2016

Genre : Thriller / science-fiction

 

Le « club des cinq » découvre au fond des bois un bunker souterrain. A l’intérieur, des courriers venus du futur s’adressent à chacun des protagonistes. Ces lettres ont la particularité d’avoir été écrites par eux-mêmes. Chacun est responsable d’une action décisive entrainant l’apocalypse. Que faire de ces prémonitions ? L’heure des choix est venue….

 

the bunker,glénat comics,thriller,science-fiction,joshua hale fialkov,joe infurnari

Glénat continue de publier la production du label Oni-Press en provenance d’outre Atlantique. Cela commence à faire une belle collection de titres. Si certaines séries comme « Lazarus » ou « Letter 44 » sont de très bonnes surprises, d’autres, laissent à désirer (« Roche limit »). Qu’en est-il de ce thriller mâtiné de science-fiction ?

La thématique de fin du monde avec des voyages dans le temps est une vieille rengaine de la littérature ou du cinéma. La particularité de ce scénario vient de l’écriture des lettres d’avertissement par leurs doubles du futur. Et évidemment, cela complique diablement le scénario. A tel point qu’il est difficile parfois de comprendre à quelle époque se situe l’action. Les allers-retours de chaque personnage, les flash-backs, l’écriture à la première personne des lettres futuristes nuisent à la lecture et à la compréhension. Il faut donc être persévérant et… « The Bunker » vous le rendra bien !

the bunker,glénat comics,thriller,science-fiction,joshua hale fialkov,joe infurnari

Chacun des protagonistes se retrouve confronté à un, voire à leurs choix : empêcher la fin du monde ou accéder à de futures grandes destinés flattant leur ego ? Ont-ils le choix de leurs actions ? Échappe-t-on à son futur ? Ajoutez à ceci, la période trouble du passage à l’âge adulte des cinq amis et vous obtenez un savoureux mélange des tares de la race humaine et de fulgurances !

Ce qui est plaisant, c’est de voir tomber les masques du club des cinq : bas instincts, individualisme, lâcheté sont au programme. Même si certains sortent du lot, le tout n’est pas brillant.

Le dessin, de prime abord, semble bien pauvre. La sensation de crayonné, de vite-fait est très présente. Il vous sera demandé un effort pour distinguer les acteurs. Les visages sont peu expressifs et semblent être taillés au couteau. Afin de rendre plus lisibles les époques et les allers-retours, un petit code couleur ou une annonce dans une police ad-hoc aurait été du meilleur effet. Une fois intégré, le graphisme devient lisible mais reste au service du scénario. 

the bunker,glénat comics,thriller,science-fiction,joshua hale fialkov,joe infurnari

En conclusion, un album mi-figue, mi-raisin. Joshua Hale Fialkov part sur un scénario classique mais avec un découpage très personnel et Joe Infurnari sur un dessin peu conventionnel. Ils distillent savamment des éléments d’intrigue pour la suite, et finalement, arrivent à accrocher le lecteur. « Joshua Hale Fialkov et Joe Infurnari nous prouvent que défier l’avenir n’est pas plus simple qu’échapper au passé. » Et vous que feriez-vous ?

Scénario  a06-3e788fc.gif
Dessin a04-3e788e4.gif
Total  a05-3e788c9.gif

 Tigrevolant

Commentaires

Je confirme que la lecture de cette histoire demande de gros efforts, que je suis toutefois prête à faire si la suite passe un jour par chez moi.

Écrit par : Virgule | 11/05/2016

Répondre à ce commentaire

Je rajouterais Orphelins dans les série à suivre .

Écrit par : samba | 11/05/2016

Répondre à ce commentaire

je n'ai pas réussi à finir cet album. l'idée de départ me plaisait bien, mais c'est vraiment trop confus et les 20 ou 30 pages que j'ai lues n'ont pas réussi à m'accrocher.
Le dessin est moins pauvre qu'il n'y parait, mais comme on a du mal à rentrer dans le scénario, on a pas trop envie de faire l'effort pour le dessin.
bref, 2/5 pour moi.

Écrit par : Loubrun | 11/05/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire