18/05/2016

Kaplan & Masson (Une aventure de) -Tome 2 - Il faut sauver Hitler

Couv_274394.jpgPlancheA_274394.jpg Auteur : Jean-Christophe Thibert
Éditeur : Glénat
Collection : Caractère
Planches : 46
Dépot légal : 03/2016
Genre : espionnage burlesque

 

 


Le colonel Kaplan a un problème épineux : il doit sauver Hitler ! Ou plus exactement une chèvre, une doublure des services secrets français (SDECE – ancêtre de la DGSE. NDLR) afin de révéler un réseau d’anciens nazis. Et qui de mieux pour assurer cette mission que le très efficace Nathan Masson doublé de Monsieur Watanabé ? Comme de bien entendu, la CIA et le KGB ont eu connaissance de la « résurrection » d’Hitler et veulent eux aussi mettre la main sur lui.

Thibert-pl9a2.jpg

 

Il aura fallu pas moins de 7 ans pour avoir la publication du tome 2 des aventures de Kaplan & Masson. 7 ans d’attente et d’interrogations : les éditions Glénat ont-elles décidé d’arrêter là ? JC Thibert et Didier Convard sont-ils fâchés ? De nombreuses spéculations ont mis les nerfs des fans à rude épreuve (dont votre serviteur). Toujours est-il que le résultat est à la hauteur de l’attente. JC Thibert est seul aux commandes : scénario et dessin. Il emploie les mêmes ressorts que pour le premier tome : aventures débridées mâtinées d’humour, sur fond de guerre froide. Avec ce type de décors, l’espionnage a, bien sûr, le beau rôle ! JC Thibert paye son tribut à E.P Jacobs : le couple de héros (un militaire et un savant) est évidemment une transposition franchouillarde de Blake et Mortimer. Cette filiation (jusque dans le graphisme) est pleinement assumée par l’auteur. Il n’hésite pas à rajouter une touche personnelle à ses héros, les rendant tout de suite plus proches de nous. Ainsi, ils fument et ont une vie sexuelle (by Jove ! Chocking) ! Ceci dit les personnages ont des personnalités individualisées. Ils sont fouillés, y compris les personnages secondaires comme la sculpturale Line. Le scénario est lui aussi, très bien conçu avec des rebondissements, des courses poursuites, et surtout des caricatures de nazis ou d’espions, très drôles et très réussies.

17697557252_cca3c80c15_z.jpg

Le dessin est époustouflant. Dans la droite ligne de la ligne claire, JC Thibert pousse le trait très loin. Il est précis, très fluide et surtout très documenté. Le lecteur ne peut être qu’impressionné par le travail préliminaire de recherche d’archives retranscrites en dessin. Ainsi les voitures sont d’époque avec le souci du détail. Les « wunderwaffen » imaginés par les nazis sont raccord avec la réalité. Vous découvrirez, outre les célèbres ME 262, un prototype V2 piloté : le Heinkel Lerche (totalement improbable !). Cela contribue grandement à l’immersion dans le scénario.

Les aventures de Kaplan & Masson sont une véritable surprise. Qui a dit que la ligne claire était du passé ? Voilà un parfait contre-exemple totalement réussi ! Chaque album se lit comme un one shot. Mais je ne saurais que vous conseiller de vous procurer au plus vite la lecture du tome 1 (la théorie du chaos). Vous y trouverez un vrai moment de bande dessinée avec des morceaux d’humour et d’aventure à l’intérieur. Jubilatoire !

Scénario a08-3e78906.gif
Dessin a08-3e78906.gif
Total a08-3e78906.gif

Tigrevolant

Écrit par Tigrevolant dans Le retour des tigrevolants. | Commentaires (4) | Tags : kaplan et masson |  Facebook | |

Commentaires

même avis, même note. Une excellente BD de divertissement !

Écrit par : Loubrun | 18/05/2016

Répondre à ce commentaire

Super! je file l'acheter! je me demande toujours pourquoi ils n'en sont qu'à leur 2° aventure... depuis que j'ai lu la première!!!

Écrit par : BiDule | 21/05/2016

Répondre à ce commentaire

Bien apprécié aussi. Je pensais que la série était abandonnée, je suis donc ravie de cette résurrection. ♥♥♥
Petite erreur dans la chronique: C'est Didier Convard qui était à l'origine au scénario et non Didier Conrad....

Écrit par : Laure-Line | 22/05/2016

Répondre à ce commentaire

Tres juste Laureline. Merci de ton retour. Je corrige immédiatement

Écrit par : tigrevolant | 24/05/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire