26/05/2016

Odyxes Tome 2. L'écume des sables

odyxes,tome 2,l'écume des sables,scotch arleston,steven lejeune,soleil productionsodyxes,tome 2,l'écume des sables,scotch arleston,steven lejeune,soleil productionsScénario : Scotch Arleston
Dessin : Steven Lejeune
Couleurs : MiKl
Dépôt légal : 03/2016
Éditeur : Soleil Productions
Pages : 46
Genre : aventures/fantastique

 

Odyxes dans l’antiquité, Oscar au XXème siècle, notre héros mène une double vie. Mais comment diable s’est-il retrouvé à faire des aller retours dans le temps ? Comment se sortir du piège dans lequel pharaon l’a enfermé. Sa vision de médecin en devenir est en contradiction avec les despotes du monde antique…

odyxes,tome 2,l'écume des sables,scotch arleston,steven lejeune,soleil productions

La précédente chronique d’"Odyxes" (tome 1) se terminait sur une déclaration : « Faisons juste un vœu sur le nombre limité des albums ; ne pas répéter à l’infini des scénarios à rallonge ». Nous voilà, quelque part, exaucés…..mais pas forcément en bien. En effet, les éditions Soleil ont décidé d’arrêter la publication de cette nouvelle série prometteuse, faute de ventes suffisantes. Cette façon de faire ne surprend pas des éditions Soleil, coutumières du fait. Et ceci est bien triste. Car "Odyxes" a (avait ?) tous les atouts pour faire une série à succès : de l’aventure, des personnages crédibles, de l’amour, du rêve, un scénario robuste et pour finir de très beaux dessins avec une belle colorisation. Bref, n’en jetez plus « Odyxes » a remporté tous les suffrages et notre déception n’en est que plus grande. Cela nous change, évidemment, des cycles à n’en plus finir. Mais dans cette situation, c’est un peu raide. Dans ce tome 2, S Arleston nous dévoile quand même des éléments de réponse. Sans rien révéler, les thèmes employés sont ceux de la mythologie où les dieux s’affrontent via des héros. Le tout est mené tambour battant (il faut bien finir le cycle et ne pas laisser le lecteur sur une trop mauvaise fin/faim).

odyxes,tome 2,l'écume des sables,scotch arleston,steven lejeune,soleil productions

Le dessin de Steven Lejeune est identiques au précèdent tome : réaliste et dynamique. Les détails abondent et les décors sont très riches. Le lecteur sera frappé par la maîtrise de la plume de S Lejeune pour dessiner une foule parisienne aux heures de pointe et être aussi à l’aise dans un dessin de marché antique Egyptien. La colorisation de MiKl est tout aussi remarquable : éclatante sans être criarde. Il accentue le talent du dessinateur.

Ainsi se termine une page de BD prometteuse. Il est vraiment dommage de ne pas avoir une suite car le scénario est loin d’avoir épuisé le sujet. Ce sera sans doute la plus petite série de S Arleston ! Il est également préjudiciable que ce soit le facteur vente qui soit à la manœuvre. Mais, hélas, l’art dans ce bas monde est soumis aux lois du marché. Quel dommage !

 

Scénario a06-3e788fc.gif
Dessin a06-3e788fc.gif
Total a06-3e788fc.gif

Tigrevolant

Commentaires

si on arrête des séries scénarisées par Arleston, alors la crise est grave !

Écrit par : loubrun | 26/05/2016

Répondre à ce commentaire

Triste monde.

Écrit par : virgule | 26/05/2016

Répondre à ce commentaire

Une lecture divertissante mais loin d'être inoubliable , meme cote.

Écrit par : samba | 26/05/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire