27/06/2016

Les fils d'El Topo - Tome 1 - Caïn

les fils d'el topo,tome 01,caïn,jodorowski,ladronn,glénat,grafica,08 juin 2016,western fantastiqueles fils d'el topo,tome 01,caïn,jodorowski,ladronn,glénat,grafica,08 juin 2016,western fantastique

Scénario : Alejandro Jodorowsky
Dessin : José Ladronn
Éditeur : Glénat
Collection : Grafica
64 pages – cartonné
Parution : 08 juin 2016
Western fantastique

 

 

Présentation :

La suite d’un film culte en bande dessinée !

Dans l’Ouest aride, El Topo fut un bandit qui, ouvrant les portes de son cœur, devint un saint à même d’accomplir de grands miracles. De deux femmes différentes, il eut deux fils. Funeste silhouette de cuir noir arpentant le désert, Caïn le maudit s’est juré de tuer ce père à qui il n’a jamais pardonné. Incapable d’accomplir sa soif de vengeance, il décide alors de jeter son dévolu sur son demi-frère Abel. Et dans cet ouest sauvage empreint de mysticisme, ceux qui croiseront sa route en seront les victimes collatérales...

C’est au début des années 1970, à minuit pile lors d’un festival de cinéma, que le couple vedette John Lennon et Yoko Ono projette El Topo d’Alejandro Jodorowsky. Immédiatement adoubé par la critique et par les plus grandes rock stars de l’époque, le film donne naissance au courant des Midnight Movies et génère un véritable culte parmi les cinéphiles du monde entier. Aujourd’hui encore, il n’a rien perdu de sa superbe et de son statut d’œuvre mythique. Près d'un demi-siècle plus tard, Alejandro Jodorowsky décide d’en raconter la suite... en bande dessinée. Grâce au trait virtuose de José Ladronn, il livre un western allégorique et surréaliste où, comme souvent chez le génial créateur chilien, le genre est au service de considérations philosophiques et spirituelles plus profondes.

les fils d'el topo,tome 01,caïn,jodorowski,ladronn,glénat,grafica,08 juin 2016,western fantastique

Cas inédit dans le monde de la bande dessinée et du cinéma, Les Fils d’El Topo est une œuvre unique en son genre – qui peut s’apprécier que l’on connaisse le film d’origine ou non – dont l’intensité créative de son auteur n’a pas fini de nous étonner.

les fils d'el topo,tome 01,caïn,jodorowski,ladronn,glénat,grafica,08 juin 2016,western fantastique

 

Mon avis :

Dans la courte notice d’introduction qui ouvre l’album, Jodorowsky explique qu'après le succès critique mais underground de son film "El Topo", il a écrit une suite mais n'a jamais pu réunir l'argent pour passer à la réalisation. Ce qui l’a amené à utiliser le scénario pour en faire une BD. Et ce qui explique également l’aspect très cinématographique du découpage des planches (occasion de réviser sa grammaire : plan d'ensemble, champs, contre-champs, inserts...).

 

les fils d'el topo,tome 01,caïn,jodorowski,ladronn,glénat,grafica,08 juin 2016,western fantastique

C’est l'histoire d’un homme que personne ne peut voir et qui ne peut pas exister. On y retrouve les thèmes chers à l’auteur : critique des églises établies, quête spirituelle, recherches méditatives, approches éclectiques de la sagesse, symbolisme hétéroclite, alternance de scènes d’action avec des pauses contemplatives. Le tout est emballé sous la forme d’un western efficace, presque classique, avec de longues scènes muettes.

 

les fils d'el topo,tome 01,caïn,jodorowski,ladronn,glénat,grafica,08 juin 2016,western fantastique

Le point fort de l’album reste le dessin de José Ladronn et on peut parler ici de véritable prouesse graphique. Le style réaliste donne ici des résultats merveilleux. Les personnages et l'ambiance sont fixés de manière magistrale dans des décors soignés. C’est cette virtuosité, en parfaite adéquation avec l’originalité de l’univers si particulier de Jodorowsky, qui pourra finalement séduire le lecteur.

 

a08-3e78906.gif     Dessin

a07-3e78901.gif Scénario

a08-3e78906.gif     Moyenne

 

Le site internet des Editions Glénat : ICI

 

Skippy.

 

Commentaires

Je ne connaissais pas cette œuvre de Jodo ... c'est vrai que le graphisme est top ... reste que le genre et Jodo me laissent perplexe !
Je le feuillèterai lors de mes prochains achats pour me faire une idée !

Écrit par : dgege | 28/06/2016

Répondre à ce commentaire

Bon, ben mon intuition était bonne ... les dessins sont magnifiques (comme pour le Pape terrible) mais ce western mystique et métaphysique (rien que ces mots auraient dû me repousser) m'a prodigieusement ennuyé.
Heureusement, ça se lit vite (scénario tenant encore sur un timbre poste) et je ne l'ai pas acheté avec mes sous !
Si vous aimez les bonnes BD, passer votre chemin !
dessin 4/5
scenar 1/5
global 2/5

Écrit par : dgege | 20/07/2016

Répondre à ce commentaire

Jodo ne laisse jamais indifférent. Il est certain que son côté mystico-ésotérique peut être irritant et perçu comme une recette facile. Les inconditionnels adorent, les autres restent la plupart du temps perplexes.

Écrit par : Skippy | 21/07/2016

Répondre à ce commentaire

Ben, j'ai quasiment lu tout Jodo et j'ai bien aimé la plupart de ses grands succès (l'Incal et les Meta Barons, le Bouncer etc ...) mais certains scénar me sont un peu hermétiques et El Topo en fait partie.
J'aime les scénario denses avec des rebondissement ... et là il ne se passe rien en 60 pages en dehors des superbes dessins !

Écrit par : dgege | 21/07/2016

Écrire un commentaire