11/07/2016

Orphelins - Tome 6 - Rock 'n'Roll

orphelins t6.jpgorphelins t6 page.jpgDessinateurs : Werther Dell Edera,
Cavenago et Mammucari.

Scénariste : Recchioni .
Éditeur : Glénat Comics.
Sortie : 29 juin 2016.
192 pages.
Genre : Science-fiction.

Le résumé.
Le présent : Jonas et Juric tentent de débusquer Juno et Ringo par tous les moyens. Ils doivent arrêter Pistolero et Angelo par tous les moyens, avant qu’ils n’arrivent à faire le saut quantique et à revenir sur Terre. Mais pour les Orphelins survivants, le voyage de retour risque fort de se transformer en cauchemar...

« C'est pas tous les jours qu'on voit un spectacle du genre ! »

orphelins.jpg


Mon avis.
Nous voilà arrivés à la fin de notre voyage intergalactique. Ce qu’on retiendra de cette série, c’est tout d’abord une très bonne tenue au niveau du dessin malgré la pléthore de dessinateurs qui ont participé à ce projet. A noter aussi, une coloration attractive qui pour un comics est assez rare.
Donc pour l’aspect graphique, c’est clairement du positif.
Pour le scénario, on joue clairement la carte de l’action. Comme on tire ou on se bagarre très fréquemment, les dialogues sont peu présents et la lecture avance à une bonne cadence militaire.
Dans cette œuvre de science-fiction, les références sont nombreuses, on citera principalement Starship troopers, Hunger Games mais aussi Star Trek pour ce dernier tome où l’arrivée de « l’entreprise » des Orphelins sur terre fait penser au dernier film de cette saga.
La psychologie des personnages est parfois étonnante mais comme elle est de nature militaire, il ne faut peut-être pas trop demander de subtilité de ce côté-là.
Si vous cherchez une lecture détente avec option testostérone, les Orphelins sont en marche pour passer à l’attaque de votre bibliothèque.


a06-3e788fc.gifScénario 


a08-3e78906.gifDessin

a07-3e78901.gifGlobal.

Sambassault.
Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Écrire un commentaire