14/07/2016

Les chemins de Malefosse

cov.jpg2.jpgTome 24 – Le dernier secret

Scénario : Daniel Bardet

Dessin : Brice Goepfert

Editeur : Glénat

48 pages - cartonné

Parution : 22 juin 2016

Historique

 

Présentation :

Dans la France du XVIème siècle, Les chemins de Malefosse sont souvent semés d’embûches, d’amours, de trahisons et de combats ... Car chacun œuvre dans l’ombre des ruelles sombres pour faire gagner son camp, son roi, sa religion, et tous les coups sont permis !

1.jpg

Conclusion d’une grande série historique !

Sous l’impulsion d’Henri IV, la paix entre Catholiques et Protestants a été instaurée en France. Mais cette paix est fragile. Le pasteur Crouzet, de la République de Genève, doit justement apporter au roi de précieux documents pour en établir les ultimes négociations. Traqué par les fanatiques de la Manus Dei, envoyés de Rome, va-t-il pouvoir accomplir sa périlleuse mission ? Et quel rôle vont jouer les mercenaires Gunther et Pritz, et leurs compagnons dans cette affaire ?

3.jpg

Mon avis :

Référence de la BD historique depuis sa création en 1982 pour le magazine Circus, série emblématique de la collection « Vécu », la saga Les chemins de Malefosse prend fin avec ce tome 24. C’est donc le bout de la route pour Gunther et Maître Pritz, les mercenaires allemands. La couverture nous les montre le regard désabusé et tourné vers un horizon maritime dans une lumière crépusculaire, les lèvres serrées, le sourire pâle et figé. Mission accomplie, en ce mois d’avril 1598, l’édit de Nantes va mettre fin à la période troublée des guerres de religion.

4.jpg

Revenons sur ce qui a fait le succès de cette série pendant 34 ans. Le scénario, complexe à l’image de la période historique envisagée, s’appuie sur une documentation sérieuse et sans faille. Avec un découpage chronologique parfois difficile à suivre, une alternance de scènes dans des lieux très divers et une intrigue alambiquée, l’attention du lecteur est largement mise à contribution. Le dessin réaliste et méticuleux de François Dermaut et de Brice Goepfert confère une magnifique qualité graphique à l’ensemble. Les dialogues en ancien français, comme le romancier Robert Merle pour la saga Fortune de France, renforcent la stratégie d’authentification réaliste et historique. Costumes, chevaux, personnages et décors participent à cette contextualisation. Au final : une belle aventure !

 

a08-3e78906.gif     Dessin

a08-3e78906.gif     Scénario

a08-3e78906.gif     Moyenne

 

Le site internet des Editions Glénat : ICI

 

Skippy.

Écrire un commentaire