19/07/2016

Nailbiter

cov (2).jpg1.jpgTome 1 – Le sang va couler

Scénario : Joshua Williamson

Dessinateur : Mike Henderson

Editeur : Glénat Comics

144 pages -  cartonné

Parution : 29 juin 2016

Polar – angoisse -épouvante - horreur

 

Présentation :

L’enfer a un nom...

6.jpg

Buckaroo, Oregon, a donné naissance à 16 des plus dangereux serial killers des États-Unis. Cette ville nourrit l’obsession de Caroll, profiler au FBI, depuis que le dernier « boucher de Buckaroo », Edward « Nailbiter » Warren, a été acquitté au tribunal et lui a filé entre les doigts. Comment une si petite ville a pu voir émerger tant de meurtriers ? Finch, agent à la NSA, doit rejoindre Caroll pour élucider cette énigme sur place. Mais quand il arrive, son ami a disparu. Et le seul qui peut l’aider à le retrouver n’est autre que le diable en personne : Warren, le sinistre rongeur d’ongles, alias Nailbiter.

Nailbiter_01-1.jpg

Mon avis :

Joshua Williamson (Ghosted) et Mike Henderson (Venom) ont vu Nailbiter être élu par le magazine USA Today meilleur comics d’horreur 2014. Ce premier tome reprend les 5 premiers chapitres sur les 23 déjà parus aux Etats-Unis. La série est toujours en cours et le succès public et critique est toujours au rendez-vous. Il faut dire que ce mélange de suspens, d’action, d’inquiétante étrangeté, d’enquête policière et de gore est particulièrement bien dosé : les amateurs des genres précités s’y retrouvent.

2.jpg

Le tout est rehaussé par un graphisme soigné et constant, un découpage (sic) dynamique, une narration fluide et une connaissance aigüe des classiques qui laisse la place belle aux citations, hommages et autres allusions. Ces références n’alourdissent en rien un récit qui se lit d’une traite tout en mixant et revisitant les codes propres à différents genres. Parfois érudit, souvent brillant, jamais ennuyeux : une lecture parfaite pour l’été.

7.jpg

 

a07-3e78901.gif  Dessin

a08-3e78906.gif     Scénario

a08-3e78906.gif     Moyenne

 

Le site internet des Editions Glénat : ICI

 

Skippy.

Commentaires

Tu nous conseilles du gore comme lecture parfaite ;-))

Écrit par : samba | 20/07/2016

Répondre à ce commentaire

Le gore est un plus, un peu racoleur je l'admets, pour ce récit policier de très bonne facture. C'est l'aspect, page turner, qui m'a séduit.

Écrit par : Skippy | 21/07/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire