09/08/2016

Les Dalton - tome 1 - le premier mort

les dalton,visonneau,alonso,ep éditions,western,histoire,frères dalton,les vrais dalton,610,062016les dalton,visonneau,alonso,ep éditions,western,histoire,frères dalton,les vrais dalton,610,062016Scénario : Olivier Visonneau

Dessin : Jesús Alonso

Éditeur : EP éditions

56 pages

date de sortie : juin  2016

genre : western

 

 

 

Fin du XIXe siècle, les banques et ls compagnies de chemin de fer étendent leur mainmise sur les Etats-Unis au détriment des petits propriètaires terriens. C'est dans ce contexte que Franck Dalton, l'ainé de la fratrie, marshall adjoint, est assassiné par des trafiquants d'alcool.

Ses frères,Bob, Emmet et Grattan prennent la rélève et, l'étoile sur la poitrine, tentent à leur tour de faire régner l'ordre en territoire indien. Un travail difficile et peu reconnu, sur fond de corruption, qui les poussera à créer le gang des Dalton.

 

"- Je pars faire fortune en Californie.

- Faire fortune dans quoi ? Un travail honnête ?

- Les gens honnêtes sont jamais riches !"

 

Point de rayures jaunes et noires, de boulet au pied ou de chien abruti dans cette BD. Ce patronyme qui fait le titre de cette série est difficilement dissociable des 4 bandits abrutis imaginés par Morris. Je dis bien imaginés, car vous n'êtes bien évidemment pas sans savoir que les Dalton de Lucky Luke ne sont en fait que les cousins des vrais. Pour les vrais, Olivier Visonneau s'en charge dans ce diptyque qui commence par la fin de l'histoire en 1892 lors du braquage de la banque de Coffeyville. S'ensuit un long flashback durant lequel l'auteur nous dévoile tout doucement la dérive des frères Dalton vers le grand banditisme.

La narration fluide associée à des dialogues qui sonnent juste donne une bonne dynamique à ce western dans lequel on retrouve les codes du genre avec ce socle historique en plus. Néanmoins, l'histoire s'appréciera mieux dans son ensemble lors de la parution du second volume qui devrait nous en apprendre beaucoup plus sur le côté sombre de la fratrie.

Jesús Alonso nous livre un dessin très épais et anguleux, mais il arrive à donner de vraies expressions à ses personnages appuyant ainsi leurs traits de caractère.

 

 

les dalton,visonneau,alonso,ep éditions,western,histoire,frères dalton,les vrais dalton,610,062016

 

a06-3e788fc.gif

 

 

Loubrun

 

Commentaires

Comme tu dis, tout sonne juste dans cette BD. J'attends aussi avec impatience la fin du diptyque pour savoir si je laisse la série dans mon rayon "gros coup de cœur" ou pas. En tout cas, c'est déjà un très très bon western.

Écrit par : Ben | 10/08/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire