10/08/2016

Deux bandits

deux bandits,danilo beyruth,ep éditions,western,brésil,caatinga,sertao,vengeance,violence,810,062016deux bandits,danilo beyruth,ep éditions,western,brésil,caatinga,sertao,vengeance,violence,810,062016Scénario et dessin : Danilo Beyruth

Éditeur : EP éditions

96 pages

date de sortie : juin 2016

genre : western

 

 

 

 

Dans le Sertão sec et aride du Brésil, La Teigne et Crâne-de-boeuf sont les deux seuls rescapés d'une bande de bandits tombée dans un piège tendu par le lieutenant Honorio. La blessure de La Teigne le fait délirer et il voit son ancien chef lui demander de le libérer. Quand il retrouve Crâne et que celui-ci lui apprend que ses anciens comparses ont été décapités par Honorio et que ce dernier a pour objectif de rapporter les têtes à la capitale, il comprend le sens de la vision qu'il a eue. Les deux bandits se font alors un devoir de récupérer les têtes de leurs camarades et de mettre fin aux agissements du cruel lieutenant. Animés chacun par leurs propres motivations, ils mettront sur pied un plan pour venger leurs anciens complices.

 

deux bandits,danilo beyruth,ep éditions,western,brésil,caatinga,sertao,vengeance,violence,810,062016

 

Sous un soleil de plomb, Danilo Beyruth nous propose un western brésilien aux accents Italiens. Il s'inspire fortement d'une construction cinématographique typée, voire stéréotypée, en incluant tous les codes qui ont fait le succès des film de Léone entre autres. Des plans larges et panoramiques, parfois sur des doubles pages pour introduire les chapitres, des ambiances baignées de soleil, de chaleur et de sueur, des trognes de bandits taillées au burin et des dialogues à l'économie. Ajoutez à ça une petite touche Tarantinesque avec quelques scènes bien gores et bien sanguinolentes, et on a un western à la fois atypique et classique. L'histoire est tout ce qu'il y a de plus simple : une vengeance, un règlement de compte, une petite soif d'or, racontée de manière linéaire, sans fioritures et sans surprises. Mais c'est rudement efficace et les 96 pages de ce one-shot se laissent avaler d'une traite jusqu'au final au décor original de ce village peuplé de faibles paysans accrochés à la soutane du curé et tentant vainement de lutter contre l'invasion des dunes de sable. L'auteur nous gratifie d'un final dantesque où l'on peut y déceler une petite métaphore amusante : tu es poussière et tu redeviendras poussière et Dame Nature aura raison de tous...

Voilà un western violent au graphisme flamboyant que je recommande aux amateurs du genre.

 

deux bandits,danilo beyruth,ep éditions,western,brésil,caatinga,sertao,vengeance,violence,810,062016

 

 

a08-3e78906.gif

 

 

Loubrun

 

Écrire un commentaire