16/08/2016

Etunwan : celui qui regarde

etunwan,murat,futuropolis,western,indiens,photographie,910,062016etunwan,murat,futuropolis,western,indiens,photographie,910,062016Scénario et dessin : Thierry Murat

Éditeur : Futuropolis

date de sortie : juin 2016

156 pages

genre : western intimiste

 

 

 

Pittsburg, États-Unis, 1867. Joseph Wallace est photographe portraitiste et vit paisiblement et confortablement de sa passion mais sans pouvoir y apporter de fantaisie artistique. Il éprouve le besoin d'apporter de la grandeur à son art et s'engage alors à suivre une expédition dans les rocheuses, financée par le gouvernement et dirigée par le docteur Walter. Le but est d'explorer et de cartographier de nouvelles zones afin de découvrir si de nouveaux gisements d'or ou de charbon sont exploitables. Sa rencontre avec les Indiens Oglalas va modifier profondément le sens de son expédition et va bouleverser sa vie. Le voyage prendra une tournure initiatique et intimiste. Il appréhendera l'existence d'une manière plus humaniste et n'aura de cesse de mettre son art au service de l'être humain non pas pour simplement le montrer, mais pour le sublimer. Il devient alors Etunwan, "celui qui regarde".

 

etunwan,murat,futuropolis,western,indiens,photographie,910,062016

Thierry Murat est de ces auteurs qui sortent du lot. D'abord par ce que l'on voit en premier : son graphisme. Unique et identifiable entre tous, il est d'une puissance évocatrice quasi envoutante où l'épure et le contraste se font la part belle dans de grandes cases qui vous invitent à prendre votre temps. Le trait de Murat force à la contemplation et oblige le lecteur à ralentir son rythme de lecture. Il peut alors prendre à son compte le voyage initiatique du personnage et s'extraire du monde pendant la lecture des 160 pages de ce beau western intimiste. Et c'est là la deuxième marque de fabrique de Thierry Murat. Une narration fluide au service de récits intenses, des personnages profonds et authentiques qui souvent forcent l'admiration et vous font voyager hors du temps.

Etunwan, celui-qui-regarde, vous emmènera loin, au cœur des tribus indiennes avant que celles-ci elles ne soient exterminées par cette société américaine avide de richesse et de puissance de la fin du XIXe siècle.

Etunwan, celui-qui-regarde, c'est un grand et beau voyage initiatique à côté du quel il serait dommage de passer.

 

a09-3e78912.gif

 

 

Loubrun

 

etunwan,murat,futuropolis,western,indiens,photographie,910,062016

 

Commentaires

Le début de la semaine Futuropolis sur SambabD .

Écrit par : samba | 16/08/2016

Répondre à ce commentaire

coup de cœur pour moi, cet album.

Écrit par : laure-line | 23/10/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire