05/09/2016

IRS T17 : Larry's Paradise

51nhuk+s9RL__SX370_BO1,204,203,200_.jpg1520-4.jpgScénariste   : Stephen Desberg

Dessinateur : Bernard Vrancken

Éditeur : Lombard 3ème Vague

56 pages

Sortie prévue le 2 septembre 2016

Genre : Domaine financier

 

Avis de l'éditeur :

Après avoir démissionné de l'IRS, Larry Max met ses talents au service d'une société privée d'investissement. Le meilleur agent du fisc américain a-t-il retourné sa veste ou s'agit-il d'une mission d'infiltration ? Quels que soient les plans de Larry, ils passent soudain au second plan après un appel téléphonique qui le bouleverse : « Allo, Larry ? Ici Gloria... » 

Mon avis :

Suite à sa démission de l'Internal Revenue Service (communément appelé IRS), Larry B Max propose désormais ses services aux clients fortunés, lui qui auparavant luttait désespérément contre ces mêmes individus, puisqu'il faisait partie du Fisc, œuvrant contre la fraude fiscale. Tout arrive suite à une offre plus qu'alléchante de Kyle Financial Partners, située en plein Wall Street, la Maison mère de la finance. Contre toute attente, un ennemi agissant dans l'ombre tente d'éradiquer les mentors de la fraude fiscale, ce qui met Larry Max de très mauvaise humeur, puisqu'il est en charge d'un de ses gros clients... sans parler du mystère rodant autour d'une femme se faisant passer pour Gloria, alors que cette dernière, l'authentique Gloria en personne, si proche de Larry, est décédée des mois plus tôt.

Avec ce Larry's paradise, on ressent un Larry Max en pleine forme, en pleine possession de ses facultés cognitives et physiques, mais dont le doute n'a d'égale que sa confiance abondante. Larry joue et évolue en territoire miné où chacune de ses décisions reste capitale.

 Vrancken reproduit son dessin déjà utilisé lors des 1ers tomes de sa série : il dessine à l'encre, avec légèreté et grâce. Comparable à Largo Winch, pour ses couleurs lumineuses et ses personnages qui ont du charisme, la série IRS a déjà dépassé ses 15 ans d'âge. Son point de référence consiste à toucher étroitement à l'actualité récente, à la crise financière, aux subprimes de 2007, ainsi qu'aux magnas de la finance corrompue, et à l’appât du gain immédiat, sans le moindre scrupule.

Larry B Max, ce héros aux commandes de la justice, pourvu d'un charisme certain, a toujours revendiqué ses couleurs pour la droiture et la bravoure. Alors, avec ce tome, où on le peint, trinquant avec l'ennemi, qu'en est-il de son sens de l'honneur? Sortant des sentiers battus par le fait de parrainer les riches, nous obtenons une vision neuve de ce protagoniste hors-pair... mais ne vous y fier pas, la manœuvre orchestrée des auteurs suscite un réel intérêt et le dénouement du récit contribue grandement aux nombreuses questions en attente.

Le duo Vrancken - Desberg connait son sujet, tout est forcement calculé de leurs parts, même si le concept de ce nouveau volet est à la fois audacieux et entreprenant.

Lutte contre les paradis fiscaux, l'implication des médias à soulever les foules vers une soif de liberté et de justice, l'influence des marchés, autant d'éléments qui contribue à relooker l’excellente série qu'est IRS.

Et côté graphique, malgré le travail acharné de Vrancken, travaillant sur une ligne claire fraiche jouant en profondeur, nous ne pouvons que regretter qu'un élément : Ses personnages secondaires manquent de finesse et d'étoffes. Son trait se concentre au maximum sur Larry Max, toujours élégant, minutieux dans sa justesse, mais qu'en est-il de ses femmes, qui manquent cruellement de féminité et de charme, on croirait presque observer des hermaphrodites anorexiques. Il n'en a pas toujours été ainsi, et c'est bien regrettable, car hormis ce "détail", qui n'en est point un, le rendement général de son travail est de haut calibre.

a07-3e78901.gif

 1520-3.jpg

Coq de Combat

 

Commentaires

Quoi Larry Max a démissionné de l'IRS ??????????
Impensable
Faut changer le titre ...

Écrit par : tigrevolant | 06/09/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire