15/09/2016

L'usine à bulles, sa 1ère édition à Liège.

Le WK du 9 au 11 septembre 2016 s’est déroulé le 1er festival international de Liège appelé « Usine à bulles ».

cité des miroirs liege 007.JPG

cité des miroirs liege 012.JPG


Direction la cité miroir (une ancienne piscine reconvertie en salle d‘exposition) pour une partie de l’équipe de SambaBD. On pouvait voir dans cet espace assez magique les sculptures de Stephane Halleux (Mr Hublot), les boules de Berga, les robots «  poétiques » de Go Jeunejean, des expos sur les crocodiles de Thomas Mathieu, les petits mythos de Philippe Larbier et d’Urban de Roberto Ricci. On pouvait aussi s’intéresser à la BD alternative avec pas mal d’auteurs de fanzines, d’illustrations ou de créations. Dans une autre partie (un peu cachée par l’espace dédicace) était mise en avant la BD numérique avec des rencontres, des conférences, des projections etc. On pouvait même assister à un spectacle de Philippe Geluck : «le chat fait des petits».

cité des miroirs liege 004.JPG

cité des miroirs liege 009.JPG

cité des miroirs liege 014.JPG


Mais la grande majorité des visiteurs ne sont souvent obnubilés que par une seule chose, la chasse à la dédicace. Comme il s’agissait d’une première, les organisateurs ont un peu essuyé les plâtres.

cité des miroirs liege 001.JPG


Quelques petites remarques pour améliorer la prochaine édition :

1er, avoir 2 caisses enregistreuses pour la librairie car attendre 1H30 pour se procurer 2 albums, c’est un peu long.

Oubliez les tickets numérotés, ça engendre trop de nervosité dans les files d’attente ou alors il faut limiter le nombre d’achat par passage à la librairie pour éviter les frustrations. Par contre, bannir les valises ou mallettes est une excellente chose.
Je suis aussi assez surpris de voir certaines personnes attendre des heures et de n’échanger aucune parole avec les auteurs. Le but n’est-il pas un échange privilégié avec les auteurs ?
SambaBD arrive à se faufiler dans cet espace particulier qui se veut chaleureux et on tombe sur un Christophe Cazenove toujours aussi sympathique. Le scénariste qui ne compte plus ses albums nous annonce sa future reprise de Boule et Bill et une nouvelle série sur les châteaux de la Loire. Skippy en profite pour lui parler d’une passion commune : la mythologie.
On se dirige ensuite vers Nicolas Dumontheuil pour un album qui nous a enthousiasmé : « la forêt des renards pendus ». Il nous annonce son prochain album qui sera un reportage sur les éléphants du Laos. Il a en effet marché pendant 2 mois à côté de ces pachydermes actuellement menacés.

cité des miroirs liege 005.JPG

cité des miroirs liege 006.JPG


Ensuite, je rencontre un de mes artistes préférés, Roberto Ricci pour Urban. Le tome 4 est malheureusement un peu retardé (1er semestre 2017) à cause d’un problème avec la coloriste.

cité des miroirs liege 015.JPG


Il me confesse aussi que la vente de ses planches est une bonne source de ses revenus.
Je profite ensuite de la présence de Sébastien Gnaedig (direction éditorial de Futuropolis) pour avoir une discussion très intéressante sur sa philosophie éditoriale, du marché, des lecteurs cibles et bien d ‘autres choses comme la défunte collection futuropolis 32.
Voilà, il est temps pour nous de quitter le festival et de se rafraichir car la journée fut longue et chaude.
Santé à tous.

Commentaires

Aloha,

je ne savais pas où mettre ce lien uptobox, mais donc voici mes photos prises ce jour là (avec une graaaande partie pas éditées, mais voilà, si besoin : elles sont là)

http://uptobox.com/os9r4dnx42zz

Bon visionnage
Jeanne / ShayHlyn

Écrit par : Jeanne | 22/09/2016

Répondre à ce commentaire

Merci Jeanne pour ce lien de belles photos (très lourdes pour des posters de 2m).
Nos envoyés spéciaux en imposent !
Féroumont était tombé dans la piscine ? ☺
Ton logo est très beau ;-)

Je me suis permis de poster quelques photos sur le forum :
http://samba.xooit.be/t411-Festival-et-dedicaces.htm?start=850#p156491

Écrit par : dgege | 01/10/2016

Écrire un commentaire