16/09/2016

Les aventures ahurissantes de Benjamin Blackstone

cov.jpg1.jpgTome 1 : L'île de la jungle

Scénario : François Rivière et Nicolas Perge

Dessin : Javier Sanchez Casado

Editeur : Casterman

48 pages – cartonné

Sortie : 24 août 2016

Aventures décoiffantes

 

Présentation de l’éditeur :

L’aventure dont rêvent tous les lecteurs !

Benjamin est orphelin. Il traine sa tristesse dans la maison de sa tante sans imaginer que des aventures ahurissantes l’attendent derrière la porte de la bibliothèque : Lord Schenbock (le fantôme de son oncle !) peut plonger – littéralement – dans les livres et modifier leurs histoires ! Benjamin va suivre son oncle dans l’Inde de Kipling... Mais chaque roman a son méchant et Schenbock ne manque pas d’ennemis. Une secte sanguinaire, des singes et même de mystérieux Emplumés les prennent immédiatement en chasse. La visite touristique se transforme en course-poursuite échevelée. Seuls des alliés tout droit sortis de La Guerre des mondes ou L’île au trésor pourront les sauver. Benjamin est sur la piste de la vérité sur la mort de ses parents, mais il ne le sait pas encore…

2.jpg

Mon avis :

Le scénario, au fond très littéraire, fait la part belle à la noirceur qui teinte souvent la littérature dite enfantine. On y sent toute la passion du livre-objet qui anime les auteurs et leur irrépressible besoin de jouer avec les références d’un genre qu’ils adorent revisiter. Les œuvres mémorables de Kipling, Welles, Schwob et Stevenson sont ici réactivées sur un rythme trépidant. Leur cadre explose littéralement. Avec son découpage cinématographique, le récit est dynamisé : l’action progresse sans aucun temps mort, le lecteur ne ressent jamais la moindre monotonie !

 3.jpg

Pour son premier album, Casado montre un style délié et convaincant. Il assume son influence franco-belge et déclare vouloir veiller à faire évoluer l’esthétique des personnages dans les prochains albums. Son travail sur les contrastes de couleurs et son goût pour les teintes orangées restent en adéquation avec les ambiances. Des références littéraires, on passe aux références picturales (Caspar Friedrich) ou architecturales (Horta) sans complexes. La grande aventure et ses héros immortels sont de retour : à ne pas manquer !

 4.jpg


Une rencontre avec les auteurs a été organisée par l'éditeur Casterman, à la Fête de la BD de Bruxelles, le dimanche 04 septembre 2016. Nous avons pu, Samba et moi, passer un moment très chaleureux pendant lequel ils ont réussi à nous faire partager leur passion du livre d'aventures, leur vision de la littérature qui touche la jeunesse et leur enthousiasme pour leur travail.  Nous leur souhaitons le meilleur pour la suite!

5.jpg

   a07-3e78901.gifDessin

a07-3e78901.gif  Scénario

a07-3e78901.gif  Moyenne

 

Le site internet des Editions Casterman : ICI

 

Skippy.

Commentaires

Pas fan du trait, mais les planches présentées m'ont (presque) fait changé d'avis.
Peut etre aussi l'influence de Frances Eliza Hodgson Burnett ?

Écrit par : tigrevolant | 16/09/2016

Répondre à ce commentaire

Bien vu pour la référence à la romancière américaine. Ceci dit, j'ai été un peu désorienté à la première lecture.Il s'agit d'un album qui demande de l'attention pour en apprécier toutes les nuances, notamment littéraires. Les auteurs nous ont convaincu, leur enthousiasme était communicatif!

Écrit par : Skippy | 16/09/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire