28/09/2016

Roma

1.jpg2.jpgTome 4 - La chair de mon sang

Dessin : Christian Gine

Scénario : Didier Convard, Chantal Chaillet, Eric Adam, Pierre Boisserie

Editions : Glénat

Collection : Grafica

64 pages – cartonné

Parution : 14 septembre 2016

Péplum historico-fantastique

 

Présentation :

Une ville immortelle. Une damnation éternelle.

An 37. Caligula, l’empereur fou, règne sur Rome par le sang, le viol, et la terreur. Il est habité par des visions envoyées par le Palladium qui le convoque et l’appelle. Mystifié par l’idole, il découvre la jeune vestale Aquilina en laquelle il croit retrouver sa défunte sœur Drusilla, dont il est toujours éperdument amoureux. Caligula fait trembler le Sénat et s’enfonce dans la paranoïa. Ker, la déesse enfermée dans le Palladium veut profiter de la démence de l’Empereur pour s’extraire de sa gangue d’orichalque et libérer enfin les ténèbres, puis se venger des Dieux et des Hommes. La très vieille vestale Laena peut seule s’opposer au Palladium et à Caligula, repoussant ainsi pour un temps la Malédiction.

3.jpg

Mon avis :

Petit rappel : à l’origine, Roma est une idée de Gilles Chaillet. Après sa disparition en 2011, Chantal Chaillet, son épouse, avait souhaité que ce projet puisse être développé et mené à terme. Elle a fait alors appel à Didier Convard, aidé par Éric Adam et Pierre Boisserie, pour finaliser les scénarios de cette immense fresque supposée couvrir l’histoire de Rome, de l’Antiquité à 2030, en terminant par un épilogue de science-fiction. A chaque album devait correspondre une époque et un récit indépendant.

5.jpg

Roma se présente donc comme une grande saga historico-fantastique de 13 albums, construite autour de la malédiction du Palladium. À raison d'une parution semestrielle, chaque album, formant une histoire complète et réalisé par un dessinateur différent, a pour cadre un épisode célèbre de l'histoire de Rome. Pour le premier cycle des 5 récits couvrant la période antique, un cahier historique préparé par Bertrand Lançon, spécialiste de la période romaine, vient systématiquement compléter l’ouvrage.

4.jpg

La Chair de mon Sang est donc le quatrième tome. Un titre qui en résume parfaitement le contenu avec la folie de Caligula expliquée par l’emprise du Palladium. Sexe et violence sont au menu pour les dernières heures du tyran. C’est avec plaisir que le dessin semi-réaliste de Christian Gine nous rappelle sa collaboration avec Chaillet sur les Les boucliers de Mars et sa superbe vision de la Rome antique.  

6.jpg

Le cahier documentaire de Bertrand Lançon, historien et professeur émérite d'Histoire romaine à l'Université de Limoges, vient apporter une heureuse et  indispensable touche à la bonne compréhension du contexte historique. Il fait une très intéressante mise au point sur les différentes manières dont le mythique Caligula fut perçu dans les plus ou moins récentes productions romanesques et cinématographiques. Il s’essaie à un plaidoyer pour la BD historique et nous conseille une bibliographie de quelques ouvrages pour nuancer nos connaissances du sujet. Le tome 5 dont l'action se situera en 326  abordera, je suppose, la conversion de l'empereur Constantin au christianisme. Une lecture qui s'avère d'ores et déjà passionnante : quel rôle va bien pouvoir jouer le Palladium dans ce bouleversement ?

1.jpg

 a07-3e78901.gif    Dessin

a07-3e78901.gif     Scénario

a07-3e78901.gif     Moyenne

 

Le site internet des Editions Glénat : ICI

 

Skippy.


Écrire un commentaire