19/10/2016

Shangri-la

shangri-la,bablet,ankama,science-fiction,pouvoir,consumérisme,génétique,910,102016shangri-la,bablet,ankama,science-fiction,pouvoir,consumérisme,génétique,910,102016Scénario et dessin : Mathieu Bablet

Éditeur : Ankama

220 pages

date de sortie : septembre 2016

genre : science-fiction

 

 

 

Dans un futur lointain, la Terre est devenue inhabitable pour cause de pollution irréversible et ce qui reste de l'humanité s'est réfugié dans une station spatiale loin de la planète bleue. La vie à bord de ce vaisseau gigantesque est entièrement régie par la société Tianzhu. Tout lui appartient, à commencer par le vaisseau. Tout le monde travaille pour Tianzhu et tous les biens de consommation sont produit par Tianzhu. Dans un monde où les religions n'existent plus, cette multinationale se pose comme le dieu du matérialisme et du confort, à qui presque tous vouent un culte quasi aveugle. C'est le cas de Scott, bon ouvrier de Tianzhu qui se laisse guider comme tout le monde par les propagandes publicitaires omniprésentes "Acheter, Aimer, Jeter, Acheter" ; "Travailler, Dormir, Travailler" ; "Faire un crédit, Acheter, Rembourser" ... et vit dans une forme d'aliénation consentie.

Dans ce contexte de "société parfaite", les hommes veulent repousser leurs propres limites en mettant en place un programme visant à créer la vie à partir de rien sur Shangri-La, une des régions les plus hospitalières de Titan.

Un groupe rebelle mené par le frère de Scott refuse ce totalitarisme ultra-consumériste et voit clair dans le jeu des dirigeants de Tianzhu. Les rebelles, que Scott a rejoint, finiront par faire une découverte incroyable qui ne fera que renforcer leurs convictions et mènera fatalement au chaos...

shangri-la,bablet,ankama,science-fiction,pouvoir,consumérisme,génétique,910,102016

Premier titre de science-fiction du label 619 des éditions Ankama, Shangri-la est une fresque de plus de 200 pages réalisée par Mathieu Bablet (La belle mort ; Adrastée). Une fois n'est pas coutume, je vous annonce d'entrée le prix de l'ouvrage : 19,90 €. Vous avez bien lu et il n'y a pas d'erreur de frappe. Une BD à moins de 20 euros, avec une belle couverture, un dos toilé du plus bel effet et une impression sur un papier de qualité, ça ne court pas les librairies et ça vaut le coup d'être signalé. Et vous n'allez pas me contredire, mais un bel écrin qui tape dans l’œil, ça titille la curiosité. Alors comme mon libraire fait bien son boulot et me connait bien, je suis sorti de la librairie avec ce petit pavé sous le bras.

shangri-la,bablet,ankama,science-fiction,pouvoir,consumérisme,génétique,910,102016

Pour le contenu, ça commence très fort avec une introduction aux décors majestueux qui nous donnent le ton de ce qui va suivre graphiquement. On en prend plein les yeux et si l'on prend le temps de s'attarder sur les planches, on ne peut qu'admirer le trait incroyablement minutieux de Mathieu Bablet et la multitude de détails qui animent les cases. Les intérieurs du vaisseau spatial sont d'une crédibilité bluffante à tel point qu'on a l'impression d'évoluer dans des univers connus comme des couloirs de métro ou des centres commerciaux ultra modernes. Le réalisme est poussé à l'extrême avec un foisonnement de petits détails qui rendent les scènes vivantes et animées conférant à l'histoire cohérence et réalisme. Le choix des couleurs est très bien vu aussi. Ocre, bleu, jaune, kaki, gris, Mathieu Bablet réussi à faire entrer un peu de couleurs dans ce vaisseau ou le soleil n'entre jamais, en jouant avec des palettes aux tons monochromes répondant chacune à une ambiance précise.

shangri-la,bablet,ankama,science-fiction,pouvoir,consumérisme,génétique,910,102016

Seul bémol au niveau graphique : les personnages. A part deux ou trois personnages centraux, ils se ressemblent tous, ont le visage plat et peu expressif et ont parfois un sérieux problème de proportions. L'auteur est conscient de cette faiblesse : "Si j’adore dessiner les décors, les personnages me donnent plus de mal. Leur visage est ma bête noire, je peine à leur donner des traits différents. ".

 

shangri-la,bablet,ankama,science-fiction,pouvoir,consumérisme,génétique,910,102016

Côté histoire, l'auteur ne révolutionne pas le genre mais dresse de manière très cohérente une fable assez effrayante mettant en relief les dérives d'une société cédant aux sirènes de l'ultra consumérisme. Les thématiques sont multiples : complot, dictature consumériste, manipulations génétiques, esclavage, minorités, addiction aux technologies, pouvoir, politique, racisme, dérives scientifiques, autant de thèmes qui s'imbriquent subtilement les uns avec les autres et qui façonnent un récit d'une grande intelligence, même si l'attaque à peine dissimulée contre la marque à la pomme peut paraitre un peu lourde et redondante.

shangri-la,bablet,ankama,science-fiction,pouvoir,consumérisme,génétique,910,102016

Les œuvres de science-fiction et d'anticipation ont cette faculté de nous renvoyer notre propre image, et plus généralement de nous mettre face aux errements et aux dérives de la société.

Ce space-opéra ne déroge pas à la règle en posant des questions et des problématiques pertinentes et surtout très actuelles. Les parallèles entre les évènements de cette fiction et notre société sont saisissants. Ainsi, le rapport de l'homme à la technologie et à la science, ce qu'il peut et veut en faire, ce qu'il en fait finalement ; le pouvoir et la propagande, la manipulation des masses ; le rapport à la différence et comment un pouvoir en place peut utiliser une minorité (ici représentée par les Animoïdes, métissage animaux/humains) pour arriver à ses fins ; et finalement - et c'est peut-être là la thématique principale -, le pouvoir de dire non et de refuser l'asservissement à toute forme de dictature quelles qu'en soient les conséquences.

Les auteurs de science-fiction et d'anticipation ont souvent un pouvoir de prédiction étonnant. Les hommes politiques seraient bien inspirés d'en lire davantage, ce qui pourrait éviter pas mal de conneries ...

 

En attendant, je vois un bel avenir ainsi qu'une bonne place dans les incontournables de la SF pour cette histoire maitrisée de bout en bout et offrant différents niveaux de lecture.

Amateurs de Science-fiction : Achetez, Lisez, Relisez ...

 

a09-3e78912.gif

 

 

Loubrun

 

 

shangri-la,bablet,ankama,science-fiction,pouvoir,consumérisme,génétique,910,102016

Commentaires

Consommez !!!! ou on va tous crever

Écrit par : tigrevolant | 19/10/2016

Répondre à ce commentaire

vendu !

Écrit par : samba | 19/10/2016

Répondre à ce commentaire

À ne pas confondre avec Sangri-a, mdr!

Écrit par : Mister Med | 20/10/2016

Répondre à ce commentaire

Ayé, j'ai fini par venir à bout de ce pavé.
Alors, comment dire ? je ressens le même goût d'inachevé que lorsque j'ai lu Aâma.
Pourtant j'étais pris dans l'histoire assez philosophique tout au long de ma lecture. J'ai apprécié les superbes décors et couleurs et le travail colossal de l'auteur, la révélation capitale de la page 88 et la surprise de la 192, mais l'issue m'a laissé sur ma faim (fin ?) ... et alors que dire de la laideur des personnages ?
Décors/couleurs : 5/5
Dessins perso : 2/5
Scénar : 3/5
Total : 3/5
Contrairement à Loubrun, je n'ai pu apprécier la qualité de l'objet, l'ayant lu en numérique (honte à moi !) ☻

Écrit par : dgege | 23/12/2016

Répondre à ce commentaire

oui, mais toi on sait que tu préfères les fins claires nettes et précises.
sinon je suis d'accord avec ta note sur les personnages, mais je te trouve un peu sévère pour le scénario.

Écrit par : loubrun | 23/12/2016

Je suis toujours un peu sévère avec les scénaristes qui ne nous prennent pas par la main pour nous amener à bon port ... voire pire s'ils nous abandonnent en plein espace à la dérive aux abords des anneaux de Saturne ... ☻

Écrit par : dgege | 29/12/2016

Enfin lu, une belle critique de notre société consumérisme. Mais comme Dgege, j'ai eu des difficulté avec l'apparence des personnages, je les ai tous confondus. Assez pessimiste comme histoire l'air de rien.

Écrit par : samba | 28/12/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.