28/10/2016

The Empty Man

Cullen Bunn, Vanesa R.Del Rey, glénat, homme vide, empty man, the empty man, jaxomCullen Bunn, Vanesa R.Del Rey, glénat, homme vide, empty man, the empty man, jaxomScénario : Cullen Bunn
Dessins : Vanesa R.Del Rey
Dépot légal : 08/2016
Editeur : Glénat
ISBN : 978-2-344-01202-4
Nb Planches : 160

 

 

Contient The Empty Man (2014) #1 à 6. Paru en VO chez Boom ! Studios. OneShot.

Résumé :
Cullen Bunn, Vanesa R.Del Rey, glénat, homme vide, empty man, the empty man, jaxomUn an a passé depuis que le premier cas du virus de « l'homme vide » (The Empty Man) a été déclaré. Aucun médicament n’a depuis été capable de ralentir sa progression. La cause est inconnue, et les symptômes incluent accès de rage, hallucinations, démence suicidaire, provoquant la mort ou une spectaculaire catatonie.

Chargés d’enquêter sur les origines du fléau, mais aussi sur les dossiers ayant un rapport avec « l’ homme vide » l’Agent Spécial Monica Jensen du FBI et Walter Langford du CDC sont envoyés sur les lieux d’une scène de crime où vit un couple avec ses deux enfants.

Cullen Bunn, Vanesa R.Del Rey, glénat, homme vide, empty man, the empty man, jaxomPlusieurs détails dans cette affaire vont éveiller l’intérêt de nos inspecteurs. En effet les traces de sang dans la maison indiquent le déplacement des corps encore vivants, cette trainée de sang les aiguille alors vers la chambre des enfants où ils vont trouver une peau humaine tendue sur un mur... et aucune trace des enfants. Lors de l’enquête de voisinage qui s’ensuit, ils se rendent compte que quelqu’un les observe de l’autre côté de la rue…

Cullen Bunn nous livre ici une histoire mêlant thriller et horreur avec un pêle-mêle de sujets divers et variés. Cela va de la sensibilité aux expériences extra-sensorielles, et l’influence de l’onirisme sur le réel, à l’horreur d’une contre-utopie possible sur l’humanité suite à l’émergence de sectes religieuses semant la peur (ou la vénération) de l’ « homme vide » parmi leurs congrégations ; le tout saupoudré d’une dose d’ H.P. Lovecraft mixé avec du Koji Suzuki.

Cullen Bunn, Vanesa R.Del Rey, glénat, homme vide, empty man, the empty man, jaxomSi vous arrivez à suivre ce que je viens de dire, c’est que les thèmes employés par Cullen Bunn vous intéresseront suffisamment pour suivre l’histoire de « The Empty Man », et pour cela je vous souhaite bien du courage, tant les thèmes employés sont amenés de manière confuse entre protagonistes multiples et peu identifiables (pas aidé par les dessins, on y reviendra), flashbacks et fausses pistes. Le tout reste cohérent et intéressant si, comme moi, vous vous intéressez à ces thèmes opaques de prime abord, rebutant la plupart des lecteurs.

Venons en aux dessins qui, pour moi, sont le gros point noir ici. Les personnages secondaires se ressemblent, les arrières plans sont vides, les ombrages sont dégueulasses.

On peut faire de l’horreur sans pour autant surcharger les dessins de manière artificielle avec des effets superflus les rendant par la même occasion trop confus, il suffit de regarder le travail de STEVE DILLON, JACEN BURROWS, IAN CULBARD, TYLER CROOK… Le plus étonnant c’est que Vanesa Del Rey fournit habituellement un travail de meilleure qualité. Ci-dessous la recherche de personnages trouvée sur le net. Dommage de voir le résultat sur les planches…

Cullen Bunn, Vanesa R.Del Rey, glénat, homme vide, empty man, the empty man, jaxom

Galerie de couvertures en fin de volume. A noter qu’une série télé serait en cours d’adaptation.

 

Scénario : 08/10
Dessins : 02/10
Global : 05/10

JaXoM

Commentaires

Eh ben, tu tapes fort
Je passe donc

Écrit par : tigrevolant | 28/10/2016

Répondre à ce commentaire

Ouais, les ombrages servent à rien et sont dégueus (cf 3eme screen avec le zoom de la photo des gamins), au delà de ça si au feuilletage les dessins te rebutent pas et que les sujet abordés te vont, pourquoi pas.

Écrit par : JaXoM | 28/10/2016

Effectivement tu tapes fort! mais tu as réveillé mon intérêt aussi..pour l'histoire s'entend, les dessins faut voir par soi même.

Écrit par : JR | 28/10/2016

Répondre à ce commentaire

Ouais l'histoire reste sympa et cohérente pour un thriller fantastico/horrifique.

Écrit par : JaXoM | 28/10/2016

Les commentaires sont fermés.