19/11/2016

MAGRITTE, Ceci n’est pas une biographie

 

magritte, ceci n'est pas une biographie.jpgmagritte.jpgDessin : Thomas Campi

Scénario : Vincent Zabus

Éditeur : Le Lombard

Sortie : novembre 2016

 

 

 

 

Résumé



campi,zabus,le lombard,magritte ceci n'est pas une biographie,magritteC’est une bien étrange histoire qui arrive à Charles Singullier (avec deux « L », comme les colombes de Magritte…). En effet, il vient d’acheter un chapeau melon qui reste vissé sur sa tête. Apparemment, c’est celui de René Magritte. S’il veut pouvoir l’enlever, il devra percer les mystères du peintre…

 

Mon avis

Tout comme au cinéma, en ce moment, la mode est à la biographie de (plus ou moins) grands personnages. Les auteurs de cette BD s’attaquent cependant à un peintre dont l’œuvre, jouant sur les mystères de l’image et de ses représentations, a donné lieu à d’innombrables analyses, commentaires et autres explications. Il s’agit donc d’un défi de taille qu’ils relèvent de fort belle manière.

 

campi,zabus,le lombard,magritte ceci n'est pas une biographie,magritte

 

D’abord, puisque l’image est primordiale dans Magritte : le dessin. La jolie couverture nous plonge immédiatement dans le monde du peintre belge à coup de petits clins d’œil : Il y a là le personnage au melon, les nuages (inimitables) sur ciel bleu ainsi qu’un personnage derrière un rideau. Le titre même de l’ouvrage : « Ceci n’est pas une biographie » emprunte la célébrissime formule au tableau « La trahison des images ». Bref, question références, on va être servi.

campi,zabus,le lombard,magritte ceci n'est pas une biographie,magritteLe style graphique utilisé (à dessein, je suppose) par Thomas Campi, très « peinture », nous entraîne facilement dans l’univers surréaliste de Magritte et cela devient presque un jeu d’essayer de repérer les détails renvoyant son oeuvre et qui parsèment le récit.

Le récit, tiens, parlons-en ! L’intrigue, assez simple, relève du genre fantastique (au sens littéraire du terme). Un événement anodin, l’achat d’un chapeau melon, fait basculer notre personnage principal dans une histoire irréelle. Un peu comme un tableau de Magritte… C’est d’ailleurs le point faible de cette BD. L’histoire ne décolle pas vraiment et notre Charlie est baladé d’un lieu Magrittien à un autre. On s’aperçoit au final que l’aventure de Singullier n’est qu’un prétexte à nous faire découvrir (d’une très agréable manière, tout de même) ou re-découvrir, l’œuvre ET la vie de René Magritte.


En bref, une bio qui n’en est pas une, tout en l’étant mais sans l’être. Mais, si ça peut vous rassurer, il n’est pas besoin d’aimer ou de connaître Magritte pour l’apprécier.

 

magritte-175-lp-l675-h464.jpg

 

05-3e731b2.gifDessin 


campi,zabus,le lombard,magritte ceci n'est pas une biographie,magritteScénario 


campi,zabus,le lombard,magritte ceci n'est pas une biographie,magritteGlobal

 

Odradek.

 

Les commentaires sont fermés.