25/11/2016

Marie-Antoinette, la jeunesse d'une reine

Marie-antoinette T1.jpgmarie-antoinette,la jeunesse d'une reine,soryo,glénat manga,histoire,château de versailles,versailles,louis xvi,royauté,092016,610Scénario et dessin : Fuyumi Soryo

Éditeur : Glénat manga

180 pages

genre : Histoire, biographie, seinen

 

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Marie-Antoinette est l'une des personnalités historiques les plus adaptées en fiction. Sophia Coppola, Chantal Thomas ou Riyoko Ikeda… de nombreux créateurs ont donné naissance à un personnage en adéquation avec leurs idéaux. Cependant, quand Fuyumi Soryo s'attaque au mythe, ce n'est pas pour reproduire une énième icône malmenée par la vision trop partiale de Stephan Zweig, mais pour restituer dans la réalité historique une jeune fille dénuée de tout artifice.

 

Marie-Antoinette, la jeunesse d'une reine, Soryo, glénat manga, histoire, château de versailles, versailles, Louis XVI, royauté, 8/10, 09/2016

 

Mon avis

Le temps d'un volume racontant une partie de la jeunesse de la reine de France la plus connue au monde, Fuyumi Soryo s'octroie une pause dans la série consacrée à la vie de Cesare Borgia (10 volumes parus).

En 1770, Antonia, fille de l'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche va quitter son pays natal et sa famille pour épouser le Dauphin de France Louis Auguste, futur Louis XVI. Elle a 14 ans et n'a jamais vu son futur mari puisque le mariage est arrangé à des fins politiques de réconciliation des deux nations. Elle entreprend donc ce long voyage, le cœur serré et la boule au ventre, pour rejoindre le palais de Versailles et y faire la connaissance de son mari. Antonia, devenue Marie-Antoinette, découvrira la cour et ses convenances avec son Étiquette stricte et rigide lui paraissant si absurde. Puis elle apprendra à connaitre son époux si mystérieux et distant. Elle découvrira un homme différent du reste de la cour de Louis XV, et de leur union arrangée naitra un amour vrai et sincère, à mille lieues des intrigues de la cour.

 

Marie-Antoinette, la jeunesse d'une reine, Soryo, glénat manga, histoire, château de versailles, versailles, Louis XVI, royauté, 6/10, 09/2016

 

Difficile de savoir si le portrait que dresse Fuyumi Soryo de la future Reine est édulcoré ou non. Toujours est-il que l'auteure Japonaise s'est fait une réputation de documentaliste acharnée avec sa série Cesare. Édité en collaboration avec le château de Versailles, on peut raisonnablement penser que dans ce volume, Soryo ne prend pas trop d'aise avec la réalité historique.

L'objectif de cette tranche de vie de Marie-Antoinette est, sans grande prétention, de montrer son déracinement et son intégration difficile dans un milieu aux règles étranges et très différentes de celles en vigueur dans son pays natal. On y voit une jeune fille à l'air naïf mais qui néanmoins comprend vite qu'elle aura du mal à se faire accepter à moins qu'elle ne rentre et ne se fonde dans le moule, et qu'elle se prête au jeu des intrigues et autres rumeurs qui font le quotidien de la cour de Versailles. Ce à quoi elle se refuse. On est donc vraiment pris de sympathie pour cette jeune princesse et ce jeune couple qui se découvre et qui évolue dans un milieu qui ne semble pas fait pour eux.

 

marie-antoinette,la jeunesse d'une reine,soryo,glénat manga,histoire,château de versailles,versailles,louis xvi,royauté,092016,610

 

Graphiquement, ceux qui ont lu la série Cesare reconnaîtront le style hyper précis et détaillé de la mangaka. Les décors et les costumes sont ici d'une précision hallucinante et forcent l'admiration. L'auteure avoue pourtant qu'elle a le rococo en horreur et que cette contrainte sur ce volume l'a quelque peu étouffée (interview à lire dans Kaboom N°16). Elle s'en est ma foi fort bien tirée et le résultat est tout simplement époustouflant. Les moindres moulures, dorures, dentelles, morceaux de parquet sont reproduit à la perfection. Un travail de fourmi.

Cette royale romance ne manque pas d'intérêt et donne même envie au lecteur d'en savoir plus et de continuer l'aventure aux côtés de Marie-Antoinette quand elle sera reine. Dommage que cela ne soit pas prévu au programme, car on a un petit goût de frustration et l'impression de projet inachevé.

 

a06-3e788fc.gif

 

 

Loubrun

 

Abonnez-vous à la newsletter

 

A lire aussi de Fuyumi Soryo, la série  Cesare

marie-antoinette,la jeunesse d'une reine,soryo,glénat manga,histoire,château de versailles,versailles,louis xvi,royauté,092016,610marie-antoinette,la jeunesse d'une reine,soryo,glénat manga,histoire,château de versailles,versailles,louis xvi,royauté,092016,610marie-antoinette,la jeunesse d'une reine,soryo,glénat manga,histoire,château de versailles,versailles,louis xvi,royauté,092016,610marie-antoinette,la jeunesse d'une reine,soryo,glénat manga,histoire,château de versailles,versailles,louis xvi,royauté,092016,610marie-antoinette,la jeunesse d'une reine,soryo,glénat manga,histoire,château de versailles,versailles,louis xvi,royauté,092016,610marie-antoinette,la jeunesse d'une reine,soryo,glénat manga,histoire,château de versailles,versailles,louis xvi,royauté,092016,610marie-antoinette,la jeunesse d'une reine,soryo,glénat manga,histoire,château de versailles,versailles,louis xvi,royauté,092016,610marie-antoinette,la jeunesse d'une reine,soryo,glénat manga,histoire,château de versailles,versailles,louis xvi,royauté,092016,610

Commentaires

Autant j'ai été prise dans l'ouvrage, tout est superbe (et je ne connaissais pas les mangas Cesare... mon portefeuille va pleurer) mais un goût de trop peu en effet. On découvre une partie de la vie de M-Antoinette peu connue et avec le style de cette mangaka, j'aurais voulu aller jusqu'à la décapitation, voire comment elle peut mettre en avant les pensées de cette reine condamnée à mourir

Écrit par : Jeanne | 25/11/2016

Répondre à ce commentaire

Exactement, il y a un goût de trop peu. Avec Cesare tu vas être servie. Il me reste les tomes 9 et 10 dans ma pile à lire ...

Écrit par : loubrun | 25/11/2016

Les commentaires sont fermés.