13/12/2016

Blood red lake

renato arlem,christophe bec,blood red lake,glénat,jaxomrenato arlem,christophe bec,blood red lake,glénat,jaxomScénario : Christophe Bec
Dessins : Renato Arlem
Dépot légal : 10/2016
Editeur : Glénat
ISBN : 978-2-344-01008-2
Nb pages : 128

 


Résumé éditeur :
Danny et Nathan sont aux anges. Ils sont en route pour la méga-fête de l’année et, cerise sur le gâteau, ils vont parcourir 1300 kilomètres en compagnie de la plus jolie fille du lycée et de sa copine. Une vraie aubaine pour les deux ados les plus ringards du lycée ! Sauf que d’horribles parasites vont s’inviter au voyage et venir gâcher la fête. Les réjouissances ne vont pas tarder à se transformer en massacre…

renato arlem,christophe bec,blood red lake,glénat,jaxomPour les cinéphiles dans l’audience, on s’apparente ici sur un scénario type Horribilis croisé avec The Faculty…C’est sympa, mais ça ne vole pas haut. Dans une ambiance spring break des méchants vers extra-terrestres prennent possession de civils un peu trop curieux, se reproduisent et passent en mode berserker pour dominer le monde.

renato arlem,christophe bec,blood red lake,glénat,jaxomMême si je n’ai rien contre le mode série B à base de sea, sex & tripailles je regrette le peu de discernement de nos héros et leur propensions à avoir des réactions pour le moins déroutantes pour ne pas dire incompréhensibles. Soit. Les dessins sont assurés par l’auteur brésilien Renato Arlem dans un style s’approchant de celui de Charlie Adlard. Efficace sans être éblouissant.

 

 

Scénario : 04/10
Dessins : 06/10
Note globale : 05/10

JaXoM

 

Commentaires

Oui rien de transcendantale, même cote.

Écrit par : samba | 13/12/2016

Répondre à ce commentaire

"A ce damner"

Écrit par : tigrevolant | 13/12/2016

Répondre à ce commentaire

pas mieux. on se lasse très vite de cette histoire et on se désintéresse très vite des personnages. il n'y aurait pas cette couverture aguicheuse, personne n'ouvrirait cet album.

Écrit par : loubrun | 17/12/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire