24/12/2016

ORGUEIL & PRÉJUGÉS

 

orgueilEtPrejuges.jpgSans titre 1.jpgOrgueil & Préjugés (récit complet)

Scénariste : King Stacy

Illustrateur : PoTse

Éditions : Soleil Manga

Collection : Classiques

Série : ORGUEIL ET PRÉJUGÉS

368 pages

Genre : classique, shôjo, adaptation, romance

Parution le 23 novembre 2016

 

Résumé :

 

Retrouvez le Best-seller de Jane Austen, adoré par des millions de lecteurs à travers le monde, dans une magnifique adaptation manga !

 

Lorsque Monsieur Bingley, jeune homme riche et célibataire vient s’installer à Netherfield accompagné de son ami Monsieur Darcy, c’est Madame Bennet et ses cinq filles à marier les premières averties ! Car chacun sait qu’un célibataire pourvu d’une belle fortune doit avoir envie de se marier ! Découvrez cette superbe adaptation en manga du mondialement connu chef-d’œuvre de Jane Austen. Tout l’humour et le romantisme de l’original y sont parfaitement éclairés par un dessin riche et somptueux.

persobis.jpg

Mon avis :

 

Il est des lectures qui sont un véritable défi pour les chroniqueurs. Les œuvres qui n'ont pas été aimées, les œuvres majeures et celles qu'on connaît déjà tellement qu'on ne peut plus être entièrement objectif. « Orgueil & préjugés » est de ceux-là pour moi, ô grande fan inconditionnelle de Jane Austen depuis des années !

 

Objectivement, ce petit bijou paré de dorures est un magnifique shôjo dont les auteurs ont su, en prime, respecter l’œuvre originale. J'avoue même que certains personnages, à l'instar de Madame Bennet, Lydia Bennet ou Monsieur Collines qui sont aussi théâtraux qu'on puisse l'imaginer, ont été sondés, décortiqués et donc personnifiés magistralement. Avec néanmoins une touche personnelle de l'illustratrice afin de ne pas être une simple pale copie des films et séries donnant déjà vie à tous ces héros de l'ancienne Angleterre.

 

Et rien ne manque ! Toutes les séquences phares du roman y sont présentes. Le premier bal avec son premier lot de préjugés, les critiques de la haute société, l'orgueil de certaines personnes trop fières pour admettre leurs torts, ... et bien sûr, toutes ces amourettes tragi-comiques ! Le tout savamment orchestré pour que les jeunes femmes de notre époque puissent s'y retrouver sans difficulté.

 

À vous chères lectrices, serez vous la douce et timide Jane ? L'intrépide et fière Lizzy (la véritable héroïne de ce récit), ? Mary peut-être (vraiment ?) si droite et presque déjà acariâtre malgré son jeune âge ? Lydia, excentrique et insouciante ? Ou encore Kitty si jeune et influençable ? Je pense que chaque jeune femme s'y retrouvera et se délectera de ces pages où se succèdent des personnages tellement beaux – du moins presque –, attachants ou méprisables, dans des décors flamboyants ou rêve et réalité parviennent à se mêler pour rendre ce shôjo somptueux. Chaque page est une invitation à la lecture pour nos jeunes filles en fleurs, à n'en pas douter.

personnages.jpg

Pour les fans plus âgées, comme moi, je pense que « Orgueil & préjugés » manquera de maturité. Il est clair que ce manga vise nos jeunes adolescentes en quête de grand amour, avec le besoin de voir à quel point c'est réciproque entre deux héros sans pour autant tomber dans la facilité. C'est un cruel dilemme entre Lizzy Bennet et Monsieur Darcy que de vouloir être ensemble malgré tout ce qui les sépare.

 

Je déplore donc, et ce à cause de mon « grand » âge et ma trop grande passion pour l’œuvre originale, ces interludes où les demoiselles aussi belles soient-elles deviennent presque hystériques avec des petits cœurs partout autour quand Cupidon semble les avoir touchées de ses flèches, quand la nervosité les fait bouger dans tous les sens sous les traits de petits chibis (personnages adultes dessinés sous des traits de poupons), ...

chibi.jpg

Il faut savoir que le personnage de Lizzy a passé la vingtaine dans le roman de Jane Austen. Un âge où, à cette époque, les jeunes femmes commençaient déjà à se faire « traiter » de vieilles filles. Rappelons qu'à l'époque de Jane Austen, on ne vivait pas aussi vieux qu'aujourd'hui et il était courant pour les demoiselles de se marier avant l'âge de la majorité que nous connaissons. Ce n'était donc plus une adolescente, mais déjà une femme consciente de la difficulté de la vie et de la bienséance, une jeune femme belle et intelligente qui défiait les conventions dans le but de se marier non pas intérêt, mais par amour.

 

C'est donc pourquoi, tout en reconnaissant la qualité de l'ouvrage, la magnificence des dessins et le respect des dialogues, j'ai ressenti un sentiment de légère déception. Infime certes, mais bien présente car j'aurai aimé un manga plus mature à l'instar par exemple de la série « Innocent » qui allie beauté graphique, vocabulaire adapté et maturité de mise dans le cadre historique.

 

a08-3e78906.gif

 

 

Mais quelle belle façon de faire découvrir ce classique aux plus jeunes !

ShayHlyn

 

Commentaires

Une belle chronique tout comme le dessin .

Écrit par : samba | 24/12/2016

Répondre à ce commentaire

C'est amusant, j'ai aimé des choses que tu n'as pas aimé (comme les interludes, et pourtant je n'ai plus 20 ans ;) ) et j'ai relevé des défauts qui ne t'ont pas gênés mais sinon je crois qu'on est assez d'accord sur le fait que ça reste sympathique!

Écrit par : Alice | 26/12/2016

Répondre à ce commentaire

Comme quoi, parfois... mais l'important c'est que ça reste une belle oeuvre qui amèneront peut-être nos ados à lire des classiques ;-)

Écrit par : Jeanne | 26/12/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire