16/01/2017

Le règne T1 La saison des démons.

le regne.jpgle regne planches.jpgScénario : Sylvain Runberg
Dessin : Olivier Boiscommun
Éditeur : Le Lombard.
Sortie : 6 janvier 2017
56 pages.
Genre : Science-fiction jeunesse.

 

 

 

Le résumé éditeur


Un tigre, une guéparde, un bouc.
Un trio de mercenaires unis par cette réalité intemporelle : l'union fait la force. Surtout quand le monde dans lequel ils doivent survivre n'a jamais été aussi dangereux. 
Car le règne de l'Humanité est révolu. Et nos trois aventuriers ont à affronter son terrible héritage : des puissances naturelles destructrices...


« Et maintenant que nous voilà débarrassés de ces gêneurs, laissez-moi nous présenter ».

 

Mon avis


L’exercice de la chronique BD est rempli d’embûches car vous devez savoir que les premiers lecteurs sont souvent les auteurs. On se doit aussi de ménager les attachés de presse. Bref, on est souvent sur des œufs pour les écrire. Mais mes autres chroniqueurs ne me surnomment pas Samba le sévère pour des prunes. Je serais donc dans la même mouvance que les chroniques de BDgest et Bodoi. Je suis d’ailleurs très sceptique sur la pertinence des autres avis, j’ai même lu « des personnages hyper attachants ». Mouais, que connaît-on de nos 3 mercenaires après ce tome 1 ? Quasi rien, ils sont très forts avec parfois un passé d’ancien esclave et puis c’est tout, comment voulez-vous avoir une once d’empathie pour eux ?
Je classerais même cette série dans la catégorie jeunesse tellement le scénario est simple. Il s’agit de protéger un convoi jusqu’ à une sorte de sanctuaire dans un monde post-apocalyptique (l'héritage de notre « belle » civilisation) en subissant une multitude d’attaques barbares.
Le point positif est la beauté du trait à l’aquarelle d’Olivier Boiscommun pour dessiner ces animaux anthropomorphiques. Là, rien à y redire, c’est réellement du bel ouvrage tout comme la colorisation. Un peu théâtrale par moment mais c’est un peu le genre qui l’impose.
En bref, c’est un bel univers mais malheureusement trop vite lu à cause d’un surplus d’action au détriment d’un manque d’épaisseur et de subtilité pour les personnages.

le règne,runberg,boiscommun,le lombard,post apocalityque,012017,510

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a03-3e788b8.gif

 

a08-3e78906.gif

 

a05-3e788c9.gif

Samba.
Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Commentaires

Apres Septime sévère, Samba le sevère rentre dans l'histoire !

Écrit par : tigrevolant | 16/01/2017

Répondre à ce commentaire

Apres Septime sévère, Samba le sévère rentre dans l'histoire !

Écrit par : tigrevolant | 16/01/2017

Répondre à ce commentaire

Assez d'accord avec cet avis. on a du mal à s'attacher à ce trio et le propos est un peu lourdingue. Les dessins sont sympa et la fin peu laisser augurer d'un peu plus d'épaisseur au niveau de l'intrigue.

Écrit par : loubrun | 16/01/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire