31/01/2017

Jeu d’ombres. Tome 1. Gazi !

Jeu d'ombre, Gazi, Loulou Dédola, Merwan, Thriller politico-social, glenatJeu d'ombre, Gazi, Loulou Dédola, Merwan, Thriller politico-social, glenatScénario : Loulou Dédola
Dessin & couleurs : Merwan
Dépot légal : 09/2016
Editeur : Glénat
Genre : Thriller politico-social

http://findufond.blogspot.com

 

Cengiz est d’origine turque. Il vit dans une cité en banlieue Lyonnaise où s’extirper de sa condition sociale est une gageure. Mais Cengiz est un jeune homme brillant et charismatique : il vient de décrocher son diplôme en droit, il multiplie les conquêtes et désamorce, une nuit, un conflit police – « sauvageons ». C’est décidé, la politique sera son crédo. Mais entre les affaires de familles et les préjugés le chemin est mince !

Jeu d'ombre, Gazi, Loulou Dédola, Merwan, Thriller politico-social, glenat

Le décor de cette série se situe dans les « bas quartiers ». Et la banlieue, le scénariste sait de quoi il parle. Avec son groupe de musique RCP (Raza City Plage), il s’est produit dans toutes les quartiers de Lyon. Touche à tout, il compose il chante, il réalise des courts métrages ou écrit des romans et bien sûr des scénarios de BD. « Jeu d’ombre » n’est pas sa première incursion dans la BD. Il est aussi au scénario dans « 419 African Mafia ». Dans ses bd Loulou Dédola « donne la parole à des gens qui ne l’on jamais ». « Gazi », guerrier victorieux en Turc, est un thriller-sociologique. Il situe son héros dans une mouvance Kémaliste : la recherche de liberté, la laïcité, la liberté d’entreprendre sont les thèmes déployés dans ce récit. Cela fonctionne bien avec du rythme et de l’empathie pour le héros. Le sujet n’est pourtant pas facile : parler des banlieues sur un ton optimiste n’est pas donné à tout le monde. Eh oui, il y a de l’avenir dans les banlieues ! Pourtant, en dehors du héros il est difficile de s’attacher aux autres protagonistes. La violence et la dérive sectaire sont bien les plaies de ces quartiers.

Jeu d'ombre, Gazi, Loulou Dédola, Merwan, Thriller politico-social, glenat

Le dessin de Merwan est toujours agréable au regard. Son style réaliste soutenu par une colorisation au lavis donne un ton unique à son travail. Il a fait merveille dans « l’or et le sang » et attaque ici un sujet beaucoup plus sérieux. Il ne cache pas ses influences cinématographique avec des cadrages à la Sergio Léone ou autres contre-plongées, mais pas que ! Si vous regardez bien la couverture, vous retrouverez une référence à Michel-Ange (la jeune femme prend la pose du David) et à Rodin (le penseur).

Jeu d'ombre, Gazi, Loulou Dédola, Merwan, Thriller politico-social, glenat

Loulou Dédola ancre son scénario dans la réalité de la deuxième dizaine du 21ème siecle. Pas de faux semblant, la violence et les dérives religieuse sont bien les décors de cette série en deux tomes. Les références à la « Haine » sont évidemment bien présentes. Pourtant, il veut y croire. Son héros donne une belle note d’espoir avec de l’envie et des sentiments. Mais de quel côté Cengiz va-t-il retomber ? Suite et fin dans « ni ange, ni maudit ».

Jeu d'ombre, Gazi, Loulou Dédola, Merwan, Thriller politico-social, glenat

 

Tigrevolant

     

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a05-3e788c9.gif  

a05-3e788c9.gif

 

a05-3e788c9.gif

 

Commentaires

Bien vu les références pour la couverture. Bien aimé ce 1er tome, intelligent et fort à la fois sur un sujet difficile.Moins accroché au tome 2.
7/10 pour ma part.

Écrit par : samba | 31/01/2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.