09/03/2017

Woodstock t. 15 - Asada

Woodstock_tome_15.jpgSans titre.pngAuteur : Yukai Asada.
Éditeur : Glénat Manga.
192 pages.
Sortie : 18 janvier 2017.
Genre : Seinen.

 

 


Résumé :

Le pays de l'Oncle Sam va enfin pouvoir découvrir le groupe Charlie, un véritable joyau musical. Mais une fois là-bas, Gaku devra faire face à son ancien partenaire : Psy (pas le chanteur sud-coréen (rires)). Le future du groupe, dont le personnage principal est le leader, dépendra de ces retrouvailles.


Mon avis :

Déjà, pourquoi ce titre, "Woodstock" ? Pour les plus jeunes d'entre nous, c'est en rapport avec une festivité chantante qui s'est tenu sur une propriété agricole de Bethel, dans l'Etat de New York, du 15 au 17 août 1969. Dépourvus de toute expérience, ses quatre promoteurs parviendront néanmoins à réunir le gratin de la scène rock, notamment Jimi Hendrix, Sly and The Family Stone, The Who, The Grateful Dead, Janis Joplin, The Jefferson Airplane, Country Joe and The Fish, Joe Cocker, Santana, Blood, Sweat and Tears, Crosby, Stills and Nash.

Peu de billets ont été vendus mais quelques 400 000 personnes se sont quand même présentées à l'ouverture (à noter que les estimations divergent) demandant pour la plupart à entrer gratuitement, revendication qu'ils allaient voir exaucée en raison de l'absence quasi complète de personnel de sécurité. La pluie battante avait transformé le site du festival en un véritable champ de boue mais le public ne semblait pas y prêter attention et le concert s'est poursuivi le plus naturellement du monde.

Si j'ai trois reproches à faire, petits dans l'ensemble, le premier porte sur les dialogues. C'est assez montagneux. On a de la crème mais, par moments, on a de la daube. Second reproche : quelques détails du dessin mais rien d'alarmant. Quand les musiciens sont en transe, absorbés par leur passion, ils dégoulinent exagérément. À part ça, je n'ai jamais été déçu par le dessin de n'importe quel manga ! Et on y vient, the last but not least, lorsque le groupe joue chez les 'Ricains, on voit beaucoup plus leurs concurrents faire exploser les guitares qu'eux-mêmes. Dommage. Par contre, ce qui n'est pas dommage, c'est la flatterie de l'auteur par des dessins apothéotiques à des artistes comme David Bowie, les Beatles ou même Iggy Pop, pour me limiter à ceux-là. Mélomanes, soyez ravis ; ces mégalomanes font tonner les amplis !

Sans ttitre.png

 

Mister Med.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a06-3e788fc.gif

 

a09-3e78912.gif

 

a07-3e78901.gif





Écrit par Samba dans Mister Med | Commentaires (0) | Tags : asada, woodstock, glénat manga |  Facebook | |

Écrire un commentaire