25/05/2017

Chronosquad T3 : Poulet et cervelle de paon à la romaine.

Poulet-et-cervelle-de-paon-a-la-romaine.jpgChronosquad-T3-.jpegScénario : Giorgio Albertini
Dessin : Grégory Panaccione.
Éditeur : Delcourt.
232 pages
Sortie : 3 mai 2017
Genre : Science-fiction.

 

 

Le résumé.
Les chances de récupérer les deux adolescents perdus au bronze ancien s'amenuisent et la décision de Silverberg de les séparer ne va pas faciliter la tâche des Chronosquads. Alors que l'enquête de Penn et Bloch dans la Rome de Septime Sévère pourrait mettre au jour les agissements d'organisations illégales, Professeur Korais doit s'expliquer auprès du Premier ministre sur les failles de la prison du Dévonien

« Toute personne a le droit inaliénable de jouir de la circulation temporelle »

Mon avis.

A mon avis Grégory Panaccione a trouvé une faille spatio-temporelle pour ralentir son temps présent car dessiner 230 pages en 6 mois, ça relève du miracle ou alors il a une armée d’esclaves à son service. Rappelons que l’esclavagisme est (re)devenu légal suite aux accords de Knossos de 2003. On nage en pleine science-fiction, c’est clair !
Bon je dois avouer que je n’ai pas tout compris à cette affaire. Rien d’étonnant quand on vous pond des phrases pareilles « il n’existe qu’un présent sans fin sur lequel on peut agir en permanence ». Un bon sujet de philo assurément !
Un album avec un ton particulier très loin du burlesque du 1er tome. On enchaîne les longues scènes sans parole (une spécialité de Panaccione) avec d’autres nettement plus chargées en texte. Tout comme on mélange des scènes parfois légères ou désinvoltes voire inutiles avec d’autres nettement plus dramatiques et sérieuses. C’est clairement déroutant.
Un tome 3 donc nettement moins loufoque, plus mature qui se caractérise néanmoins par un final assez confus qui méritera certainement une relecture. Une série qui au final me donne un drôle de sentiment mitigé, l’idée est géniale mais j’ai eu du mal à tout comprendre, perdu dans les limbes temporels certainement.
Je m’attends pour le dernier tome 4 à une phrase célèbre « tu es mon fils » mais sans l’asthmatique de service.  
L'interview des auteurs chez BDgest .

 

bd-planche-chronio-3.jpg


Samba.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a05-3e788c9.gif

 

a07-3e78901.gif

 

a06-3e788fc.gif

Les commentaires sont fermés.