31/05/2017

Les fantômes de Neptune T2 : Rorqual.

les fantomes de neptune.jpgles fantomes de neptune t2.jpgAuteure : Valp.
Éditeur : Delcourt (neopolis).
56 pages.
Sortie : 17 mai 2017
Genre : steampunk.

 

 

 

Le résumé.
Le destin de la jeune Meena est de plus en plus chaotique et semble tracé pour nuire au Kaiser d’une prusse steampunk épris de conquête terrestre mais aussi spatiale. En route pour Neptune.

« Un chantier exoarchéologique sur Neptune ? Alexeï, vous perdez la raison ? »

Mon avis.

Il arrive parfois que les éditeurs nous envoient des albums non demandés (bande de bachi-bouzouks). Normalement, je fais appel à toute mon équipe (et je m’y engage comme Robert Mailleux) pour trouver un chroniqueur à ce titre. Là, rien, silence radio, personne ne veut s’attaquer à ce tome 2(espèce de zouaves interplanétaires !).
Bon Samba va donc s’y coller, heureusement qu’il y a un gros résumé au début de ce tome.
Mille millions de mille sabords quelle histoire débridée, elle a de l’imagination la Valentine Pasche ! Des voyages spatiaux dans une sorte de vaisseau à la Jules Verne, des robots hyper évolués à tendance psychopathe, des entités extra-terrestres venant de Mathusalem (une sorte d’ectoplasme à roulette) et j’en passe et des meilleurs sont au menu de cet album steampunk.
Une sorte de mélange entre Hauteville House et le château des étoiles pour ceux qui suivent les sorties BD. Là, je ne parle pas aux papous des Carpates.
On va dire que c’est rafraîchissant et original mais il faut s’accrocher au bastingage. Un bulldozer à réaction peut sortie à tout moment d’une page.
L’univers créé par la suissesse surprend dans le bon sens et on sent un grand dynamisme dans la construction des pages. Son trait reste néanmoins assez typé jeunesse avec un brin de Disney pour l’expressivité des personnages.
Ce qui m’a frappé (pas l’ectoplasme), c’est que les seconds rôles comme la Lorelei Hoffmann ou le robot Montagne volent littéralement la vedette à la pseudo héroïne (une astronaute d’eau douce).
Le seul reproche que j’ai à dire car je ne veux pas passer pour un bougre de faux-jeton à la sauce tartare, c’est la psychologie parfois trop basique des personnages. On a les gentils d’un côté et les méchants de l’autre. J’aurais aimé un peu plus de subtilité.
Allez, si vous aimez ce genre d’univers, cette série grand public ne demande qu’à remplir votre bibliothèque.
Bon tchouck-tchouck-nougat à tous.

les fantomes de neptune t2f.jpg


Sambachi-bouzouk.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a06-3e788fc.gif

  a07-3e78901.gif  

a06-3e788fc.gif

 

 

Les commentaires sont fermés.