21/06/2017

Heidi au printemps (récit complet)

heidiAuPrintemps.jpgheidiAuPrintemps-1.jpgScénario : Marie Spénale
Dessin : Marie Spénale
Éditeur : Éditions Delcourt
128
pages
Date de sortie : 03/05/2017
Genre : introspection, tranche de vie, sexualité

 

 

Présentation de l'éditeur

En reprenant le personnage d’Heidi, devenue jeune femme, Marie Spénale raconte la découverte du corps, les premières relations sexuelles et l’émancipation dans un conte initiatique et explicite sur le passage à l’âge adulte.

Le temps innocent des balades bucoliques dans les Alpes se termine. Heidi est désormais une jeune femme avide de découvertes. De son corps, pour commencer, mais aussi de celui de Peter, le joli chevrier. Entre ces premières fois maladroites et un grand-père qui ne veut pas la voir grandir, entre les désirs et les angoisses, se dessine finalement une grande question : comment devient-on femme ?

DBFHMfMWsAI2pvJ.jpg

Mon avis

 

Après un rapide résumé de l'histoire originale écrite par Johanna Spyri, nous plongeons dans le rythme saisonnier qui va faire d' Heidi une jeune femme. Ce n'est plus la petite fille du roman célèbre adapté maintes fois en dessins animés, films et séries télévisées. Oh là non ! Ici, place aux premières histoires d'adolescente. Son amie Clara (souvenez-vous, la jeune fille avec qui elle a vécu comme demoiselle de compagnie durant la convalescence de cette dernière) découvre les joies du badinage et des jeux de séduction avec de charmants jeunes hommes rencontrés lors de quelques bals.

 

Quant à Heidi, émoustillée par ces mésaventures sans vraiment comprendre l'intérêt de tout cela, va enfin voir son ami Peter différemment... très, très différemment. Mais ce n'est pas tout !

 

Alors que la jeunesse quitte son âme pour devenir une femme, elle découvre aussi qu'en grandissant, la montagne, ses biquettes et les marguerites : ça ne l'amuse plus autant. Le travail – se lever tôt pour aller sur le marché et vendre son fromage – n'est pas ce qu'il y a de plus palpitant et comme toute femme qui se respecte : son côté râleur, chieuse et j'en passe (y aurait de quoi dire... parole de femme!) s'éveille pour le plus grand désarroi de son grand père.

heidi1.jpg

Mais il faut bien que jeunesse se passe, et dans les verts pâturages : ça se passe plutôt bien... en tout cas pour Peter. Mais Heidi rêve de plus... mais ça, c'est à vous de le découvrir en lisant ce récit complet, librement inspiré du roman « Heidi » et de l'expérience de femme qu'elle aurait pu avoir. Ma foi, pas déplaisant à lire, mais un peu simple dans le dessin. Simple et pourtant, quelques détails – ne fût-ce que ce positionnement des doigts en couverture... allez, faites un effort et laissez votre esprit tordu parler pour vous – sont implicitement bien rendus. L'imagination de l'héroïne dépeinte est remplie de métaphores et au final, même si je ne suis pas fan du graphisme : Heidi au printemps reste sympathique à lire.

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

7_10.png

 

4_10.png

 

6_10.png

 

Je ne le mettrais peut-être pas dans les mains d'une pré-ado, mais une ado de 15 ou 16 ans, qui découvre son corps et la vie sous toutes ses coutures, ça peut être intéressant.

 

ShayHlyn.

 

PS : en tout cas, je ne verrais plus la Bible et les apôtres de la même façon... ça vous intrigue hein ?! Alors lisez « Heidi au printemps » !

Commentaires

Lecture agréable mais ça reste assez léger. Même cote.

Écrit par : samba | 21/06/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire