24/06/2017

Les mémoires de Marie-Antoinette T.1

Les mémoires de Marie-Antoinette, Versailles, Simsolo, Python, Glénat, Histoire, introspection, biopic.Les mémoires de Marie-Antoinette, Versailles, Simsolo, Python, Glénat, Histoire, introspection, biopic.Tome 1 : Versailles

Scénario : Noël Simsolo
Dessin : Isa Python
Éditeur : Glénat
128
pages
Date de sortie : 24/05/2017
Genre : Histoire, introspection, biographie.

 

Présentation de l'éditeur :

Un portrait sans concession de la plus célèbre des reines

Paris, le 13 août 1792. La monarchie est abolie. Marie-Antoinette, épouse de Louis XVI, est internée à la Tour du Temple. Installée dans une cellule en attente de son procès, elle écrit ses mémoires... Du départ de son Autriche natale à ses noces avec le dauphin de France, en passant par le quotidien parfois impitoyable de la cour du roi et sa rencontre avec Axel de Fersen qui deviendra son amant et ami, celle qui passa des ors du Trianon à la puanteur des cachots s'y livre entièrement et sincèrement.

En choisissant de raconter la vie de Marie-Antoinette comme si elle écrivait ses propres mémoires, Noël Simsolo trouve le ton juste pour brosser un portrait à la fois complet et touchant de la plus célèbre reine de France, auquel le trait léger et délicat d’Isa Python vient apporter un supplément d’élégance.

Les mémoires de Marie-Antoinette, Versailles, Simsolo, Python, Glénat, Histoire, introspection, biopic.

Mon avis :

Le 14 août 1792, à la Tour du temple, Marie-Antoinette commence la rédaction de ses mémoires. Bientôt, elle sera jugée. Bientôt, elle sera décapitée. Mais pour l'heure, la reine déchue veut écrire son histoire comme elle l'a vécue.

Fille de la reine d'Autriche Marie-Thérèse, Marie-Antoinette s'est vue recevoir le grand privilège de devenir Dauphine de France en épousant le futur roi Louis XVI. Mais en bon élève que vous avez été au cours d'histoire, vous le savez déjà n'est-ce pas ?! Donc assez de prêchi-prêcha et en avant, plus en profondeur, dans cet ouvrage signé Simsolo et Python.

Une « auto-biographie » qui se veut humble, simple et pourtant touchante.

Les mémoires de Marie-Antoinette, Versailles, Simsolo, Python, Glénat, Histoire, introspection, biopic.

Marie-Antoinette était une femme sans doute pas vouée à être reine un jour. Ses plus grands bonheurs étaient d'enfanter, de s'amuser avec ses amis et combler ceux-ci comme elle le pouvait. Dans cet ouvrage, c'est une reine généreuse, enjouée et peu soucieuse de politique qui se dépeint tantôt sous des traits rapides et grossiers, tantôt savamment étudiés.

Certains portraits de la reine et d'autres protagonistes de sa vie à Versailles font indéniablement penser aux peintures contemporaines à la dernière reine de France. Son front haut, son nez crochu, ses boucles blondes, voire blanches, ... Impossible de ne pas reconnaître les personnes dont la vie est évoquée dans ces mémoires. De même pour les lieux et les décors. Du beau travail, mais j'aurai aimé un soupçon de détails en plus... des contrastes plus marqués, un papier plus glacé. Chacun son avis évidemment... ça reste donc du beau travail Madame Isa Python.

Quant au scénario, cette idée de mettre Marie-Antoinette elle-même comme narratrice, la voir de temps en temps, penchée sur son pupitre à écrire ses mémoires tandis que sa jeunesse passe dans son esprit pour apparaître devant nous à chaque page : j'adore. Entre dessin et textes, j'ai pu aisément me plonger dans le récit qui m'était conté. Je pouvais entendre les paroles de la jeune Dauphine envers la maîtresse du roi Louis XV, ressentir son trouble pour son bien-aimée ainsi que pour le roi son époux, sa joie d'être femme et mère, mais également sa crainte pour le futur de ses enfants.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

8_10.png

 

6_10.png

 

7_10.png

 

Et ô joie, contrairement à « Marie-Antoinette, la jeunesse d'une reine » (paru également chez Glénat et chroniqué par Loubrun) on sait qu'il y aura une suite, même si pour cela, il faudra attendre 2018.

 

 

ShayHlyn.

Écrire un commentaire